24 septembre 2021
Zoom sur la réglementation du Bitcoin au Canada
Par: Administration

Le Bitcoin est une cryptomonnaie, une sorte de monnaie virtuelle, très populaire partout dans le monde. Le Bitcoin est décentralisé, c’est-à-dire qu’aucune banque centrale ou gouvernement ne la gouverne ou ne la régule. On utilise cette cryptomonnaie pour payer certains services ou biens, lorsque le vendeur est d’accord pour l’utiliser. Aucune institution financière ne peut intervenir entre les deux parties, le tout est donc que les deux soient d’accord sur le marché.

Publicité
Activer le son

La légalité du Bitcoin au Canada

Cependant, le Bitcoin n’est pas encore légal au Canada bien que certaines personnes l’utilisent, comme pour les casinos à Bitcoin au Canada. La monnaie numérique doit respecter la Loi de l’impôt sur le revenu imposé au Canada. Sinon, vous risquez plusieurs remontrances fiscales qui peuvent être très sévères. Au Canada, cette loi vous oblige à verser la moitié du gain en capital en impôts. Par exemple, si vous achetez 1000 $ de Bitcoin, que vous les échangez un mois après avec une hausse de la valeur de 300 % ; vous avez acquis 2000 $ de gains. Donc, vous devrez en déclarer la moitié aux impôts.

Si vous pensez échapper à ces taxes grâce à l’anonymat que procure le Bitcoin, vous vous trompez. En effet, les clés utilisées dans la blockchain sont totalement anonymisées, c’est vrai…mais lorsque vous voulez récupérer vos Bitcoins sur votre compte en dollars, vous devrez entrer votre identité. De là, le gouvernement et votre organisme bancaire sauront le montant de vos gains et donc sauront vous taxer sur ceux-ci. Vous ne serez donc jamais réellement à l’abri des taxes.

Acheter du Bitcoin en toute sécurité

Une autre option s’offre à vous si vous voulez acheter du Bitcoin au Canada en toute sécurité. Vous pouvez passer par le fonds Bitcoin (Bitcoin Fund), qui est le seul fond canadien de ce type. Il va suivre le cours de la cryptomonnaie et il peut même s’échanger à la Bourse de Toronto. Le seul point négatif est les frais de gestions qui y sont liés, à vous donc de choisir entre des frais ou des insécurités.

En effet, le Bitcoin possède beaucoup de risques comme : un risque de volatilité, c’est-à-dire qu’il ne fonctionne que sur l’offre et la demande. Donc si plus personne ne s’y intéresse, il disparaitra de lui-même. Le risque de liquidité est également présent. Ce dernier correspond à l’écart de prix qui peut exister entre les acheteurs et les vendeurs. Cet écart peut s’expliquer par la difficulté à échanger cette cryptomonnaie contre une monnaie réelle.

Il existe encore trois autres types de risques : le risque technologique et opérationnel, le risque de participation à des activités criminelles et le risque juridique. Concernant le premier des droits, étant donné que tout se passe en ligne, il faut vraiment faire attention au vol et au piratage informatique.

Et pour le risque juridique, il est lié au précédent. Vu que les cryptomonnaies ne sont régulées par aucun organisme ni cadre, vous ne serez pas protégés en cas de vol, parce que ceux qui vont essayer de vous dérober ne résident pas forcément au Canada. Dans ce cas, les voleurs étant parfois résidents d’autres continents, la justice ne pourra pas les poursuivre. Vous perdrez donc votre cryptomonnaie et donc, votre argent investi.

Pour conclure

Pour finir, le Bitcoin reste et restera encore longtemps la plus connue des cryptomonnaies du marché. Sa réglementation au Canada, comme ailleurs, ne devrait plus tarder, car les gouvernements se rendent compte du gain possible. En attendant, il vous faudra rester vigilant sur les pratiques en cours et surtout ne pas oublier de déclarer vos gains obtenus via la vente de Bitcoin, ou autre cryptomonnaie.

image