15 juin 2022
Bilan annuel de la SADC Saint-Hyacinthe-Acton
Vers un retour à la normale et en mode relance
Par: Alain Bérubé

La SADC Saint-Hyacinthe-Acton parle d’un bilan très positif pour l’année financière 2021-2022, avec un retour à la normale des activités en vue. On voit ici Alexandre Brière et Maxime Brière, de l’entreprise valoise ABM Précision. Photo gracieuseté SADC

Après avoir traversé avec brio la crise sanitaire, la SADC Saint-Hyacinthe-Acton présente un bilan très positif dans son rapport d’activités 2021-2022. « On se dirige vers un retour à la normale », résume le président Philippe Picard.

Publicité
Activer le son

La livraison du Fonds d’aide à la relance régionale (FARR), mis en place pour le gouvernement du Canada afin de protéger l’économie locale et les emplois durant la pandémie, se terminait le 30 juin 2021. « À la lumière des résultats et des commentaires des entrepreneurs soutenus, cette première étape d’urgence a atteint ses objectifs. Maintenant, le défi de la relance s’avère complexe pour nos dirigeants d’entreprises : rareté et coût à la hausse de la main-d’œuvre, marché inflationniste, hausse des taux d’intérêt et chaîne d’approvisionnement bouleversée. Une attention particulière est apportée aux entreprises des secteurs plus durement touchés », souligne M. Picard.

Les investissements totaux – fonds réguliers et jeunesse – sont de 2 284 499 $. En tout, 58 entreprises ont obtenu un appui financier, pour un total de 69 ententes de contribution.

« Nous sommes bien sûr ravis de ce résultat, qui est le fruit de la grande implication de la part de notre équipe permanente et de notre conseil d’administration. On a toutefois noté un ralentissement des demandes d’aide financière lors du 4e trimestre, une tendance qui se poursuit pour le début de notre année financière. On regarde de près la situation afin de comprendre pourquoi », a mentionné le directeur général Éric Thibodeau lors de l’assemblée générale annuelle.

Ce dernier ajoute que l’intégration de l’ensemble de la MRC des Maskoutains, incluant Saint-Hyacinthe, s’est déroulée à merveille. « Nous travaillons déjà depuis longtemps avec plusieurs municipalités de cette MRC et la complicité est bien établie. Les projets sont de plus en plus nombreux dans cette partie de notre territoire », mentionne M. Thibodeau.

Le président de la SADC note, parmi les points positifs de la dernière année, l’intensification des initiatives de développement local, dont l’engagement à la formation des dirigeants. « Malgré la pandémie, on a pu tenir la majorité de nos activités. Et nos administrateurs bénévoles ont fait preuve d’un fort taux d’engagement, avec un taux de participation de 88,8 % », indique M. Picard.

La SADC est également très fière de sa participation à la Symbiose agroalimentaire de la Montérégie, qui favorise l’établissement d’un réseau dynamique d’échanges avec 89 organisations impliquées.

La SADC remercie Benoit Touchette, Jean-Yan Law-Kam et Marie-Ève Archambault, qui ont quitté le conseil d’administration, pour leur contribution. Stéphanie Belval, consultante en ressources humaines chez Soluflex Montérégie-Est, a joint l’équipe en place.

image