26 avril 2018
Verbom investit 19,4 millions $ à Sherbrooke
Par: Alain Bérubé
Verbom, une entreprise basée à Valcourt, vient d’annoncer des investissements de 19,4 millions $ dans le parc industriel de Sherbrooke. De gauche à droite: Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la francophonie, Éric Chênevert, directeur général de Verbom, Stéphane Billette, ministre délégué aux Petites et moyennes entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional ainsi que Steve Lussier, maire de Sherbrooke. (photo courtoisie Ministère de l’Économiq, de la Science et de l’innovation)

Verbom, une entreprise basée à Valcourt, vient d’annoncer des investissements de 19,4 millions $ dans le parc industriel de Sherbrooke. De gauche à droite: Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la francophonie, Éric Chênevert, directeur général de Verbom, Stéphane Billette, ministre délégué aux Petites et moyennes entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional ainsi que Steve Lussier, maire de Sherbrooke. (photo courtoisie Ministère de l’Économiq, de la Science et de l’innovation)

L’entreprise valcourtoise Verbom poursuit son expansion. Des subventions gouvernementales de 11,9 millions $ lui permettent d’investir 19,4 millions $ dans le parc industriel de Sherbrooke.

Verbom peut compter sur une aide financière de 4,8 M $ de la part du gouvernement du Canada et sur un prêt de 6,1 M $ de Québec par le biais du programme ESSOR. Une bonne partie de ces montants a déjà été annoncée l’an dernier.

Ces sommes serviront à soutenir la réalisation d’un projet d’investissement à son usine sherbrookoise de transformation du métal en feuille. Une centaine d’emplois seront créés grâce à cette initiative.

En février 2017, Québec avait déjà attribué un prêt de 3,5 M $ afin d’appuyer la première phase du projet, soit l’agrandissement de l’usine de Sherbrooke. Verbom a acquis une presse presque entièrement dédiée à Tesla pour les véhicules utilitaires sports Model X. Ottawa avait par ailleurs, l’an dernier, consenti 3,8 M $ pour soutenir cette étape.

« Verbom a ensuite ajouté une deuxième phase à ce projet, laquelle vise l’acquisition d’équipements spécialisés afin de lui permettre de produire des pièces de carrosserie en aluminium de plus grande dimension et d’accroître sa productivité. L’entreprise prévoit d’ailleurs fabriquer la plus grande pièce de carrosserie en aluminium produite à partir du procédé de thermoformage d’aluminium à chaud à haute vitesse », mentionne le communiqué de presse émis par Développement économique Canada.

L’entreprise Verbom a été fondée à Valcourt en 1978.

image