25 juillet 2018
Projet de parc récréotouristique au Mont Valcourt
Valcourt 2030 opte pour la concertation et la patience
Par: Alain Bérubé

Valcourt 2030 prône la concertation et la prudence pour le projet de parc récréotouristique au Mont Valcourt.

Au printemps, le regroupement de citoyens « Les Amis du Mont Valcourt » a lancé une mobilisation afin de faire d’un secteur du Mont Valcourt un parc régional récréotouristique. L’organisme Valcourt 2030, qui a pour mission de créer une vision de développement économique, social et culturel pour le Grand Valcourt, croit qu’un projet de si grande envergure doit être bien planifié, avec des appuis solides.

Une résolution du conseil d’administration recommande d’attendre avant d’acquérir des lots visés pour le développement du projet, ainsi que pour convoquer les conseils municipaux de la Ville de Valcourt et du Canton de Valcourt afin de discuter de ces possibles transactions.

Valcourt 2030 identifie plusieurs étapes à franchir: la sollicitation de partenaires financiers pour l’achat des lots en vente (plus de 500 000 $), l’identification du porteur de projet, l’accord de la CPTAQ pour l’utilisation des terrains à des fins récréotouristiques), l’obtention des droits de passage pour accéder à ces lots, les coûts d’entretien pour le chemin d’accès, l’aménagement d’un stationnement sur le terrain de Domtar ainsi que l’accessibilité du projet par les résidents qui demeurent à proximité.

« La principale préoccupation de notre conseil d’administration n’est pas l’argent. Pour convaincre les municipalités et les partenaires financiers potentiels, on doit d’abord définir le projet, en prouvant qu’il est réalisable, viable et bénéfique », résume Josée Bélanger, coordonnatrice de Valcourt 2030.

Le conseil d’administration a décidé, en juin, d’aller de l’avant avec une étude de faisabilité.

« Un comité de travail se penche actuellement sur la rédaction d’un devis, afin d’approcher en septembre des firmes de consultants afin de réaliser cette étude. On souhaite que cette expertise nous donne vraiment l’heure juste dans ce dossier », souligne Mme Bélanger.

Cette dernière admet qu’avec les lots qui sont actuellement en vente, le temps est compté.

« C’est un projet d’une grande envergure pour notre région et il faut être bien préparés avant de convaincre nos partenaires et nos élus d’accorder leur appui. On espère avoir en main un projet bien étoffé qui tient la route », conclut-elle.

Rappelons que les instigateurs des « Amis du Mont Valcourt » souhaitent l’ajout d’activités tels le ski de fond, la raquette et les randonnées pédestres.

image