25 mars 2020
40 ans de sacerdoce
Une vie bien remplie pour le chanoine Yvon Alix
Par: Alain Bérubé

Le chanoine Yvon Alix célèbre ses 40 ans de vie religieuse.

Prêtre-modérateur de sept paroisses de l’Unité des Semeurs, le chanoine Yvon Alix célèbre son 40e anniversaire de sacerdoce. Et c’est toujours avec un grand bonheur qu’il consacresa vie à Dieu.

Publicité
Activer le son

Natif de Rougemont, Yvon Alix a été ordonné, le 8 décembre 1979, par Monseigneur Louis-de-Gonzague Langevin. Après des études au Cégep de Saint-Hyacinthe, il poursuit ses études à l’Université de Sherbrooke avec, au départ, un intérêt pour les mathématiques et l’enseignement.

« J’ai finalement décidé de poursuivre en théologie. Depuis mon enfance, la volonté de servir Dieu grandissait en moi. Et au Cégep, c’était encore plus fort », raconte celui qui a décroché une maîtrise en théologie à l’Université de Montréal.

Le chanoine avoue que sa famille, qui œuvrait dans le domaine agricole, a été surprise par sa décision deservir Dieu.

« Mais tous ont fini par accepteret comprendre mon choix », mentionne-t-il.

Au fil des ans, le chanoine Alix a exercé divers ministères à Granby, Beloeil, McMasterville, Saint-Marc-sur-Richelieu, Clarenceville, Henryville et Saint-Hyacinthe. Il a été animateur à l’Oeuvre des vocations sacerdotales du diocèse de Saint-Hyacinthe et au Grand Séminaire, où il fut supérieur et recteur.

« J’ai accepté, il y a 15 ans, la fonction de prêtre-modérateur de l’Unité des Semeurs, qui regroupait alors les paroisses de Sainte-Hélène-de-Bagot, Saint-Éphrem d’Upton, Saint-Liboire et Saint-Valérien-de-Milton. Cellesde Saint-Simon, Saint-Jean-Baptiste (Roxton Falls) et Saint-Hugues se sont ajoutées par la suite. Avec l’aide d’un collaborateur originaire du Congo, l’abbé Brice Séverin Banzouzi, je réussis à bien servir toute la communauté », soutient M. Alix.

Ce dernier affirme, que même si les églises subissent une baisse de leur affluence, son engagement religieux demeure primordial.

« En milieu rural, les paroisses jouent un rôle très important, ce qui contribue au sentiment d’appartenance. Et les valeurs chrétiennes demeurent importantes. Notre défi est de ramener les jeunes dans nos églises, mais j’ai confiance en l’avenir. Et tant que je serai en santé et que Dieu le voudra, je poursuivrai ma mission », conclut-il.

La messe commémorative pour le 40e anniversaire de sacerdoce du Chanoine Yvon Alix, qui devait avoir lieu le 29 mars, a été remise – à cause de la pandémie de la COVID-19 – au 30 août. D’autres informations suivront en temps et lieu.

Le spectacle-bénéfice pour la rénovation de l’église d’Upton,qui devait mettre en vedette Paul Daraîche le 28 mars, a également été remis à une date ultérieure.

image