2 février 2022
Roxton Falls
Une vaste réflexion sur l’avenir de l’église Saint-Jean-Baptiste
Par: Alain Bérubé

L’avenir de l’église Saint-Jean-Baptiste fait l’objet d’une vaste réflexion afin de transformer l’édifice actuel, pour ainsi répondre aux besoins de la communauté et éviter sa fermeture.

Depuis plusieurs mois, l’organisme Patrimoine Roxton Falls et la Fabrique Saint-Jean-Baptiste tentent de trouver des solutions afin de sauvegarder l’église. Une réflexion est en cours sur la pertinence de transformer l’édifice pour ainsi assurer la survie de ce lieu de culte situé en plein cœur de Roxton Falls.

Publicité
Activer le son

Dans un article paru dans LA PENSÉE en septembre, Évelyne Girardot, présidente de Patrimoine Roxton Falls, confiait que les revenus pour 2020 totalisaient une somme de 27 000 $.

« Cette somme ne suffit pas à payer les dépenses fixes : électricité et chauffage, assurance, déneigement, tonte du gazon, réparations mineures, etc. auxquelle s’ajoutent la rémunération du personnel et les charges associées », confiait alors Mme Girardot, ajoutant qu’il est aussi urgent de remplacer le perron.

La Fabrique affirme également qu’elle ne pourra pas assurer le maintien de l’immeuble patrimonial si les activités religieuses représentent la seule vocation de l’édifice.

« La Fabrique a obtenu la permission de l’Évêché de Saint-Hyacinthe de poursuivre les discussions avec les municipalités de Roxton Falls et du Canton de Roxton, afin d’en arriver éventuellement à une entente qui éviterait le processus de vente publique. Tous sont favorables à la transformation de l’église, avec un projet qui améliorera l’accès à des services locaux », mentionne Mme Girardot, également marguillière pour la paroisse.

Dès que les normes sanitaires le permettront, une rencontre aura lieu avec les principaux intervenants afin de poursuivre la réflexion et faire avancer les démarches en cours.

« Nous souhaitons bien sûr que la population nous suggère des idées, car c’est un projet qui a pour but de rallier la communauté. Les gens qui veulent s’impliquer sont également les bienvenus. Avec entre autres la vente de pains baguettes, de croissants, de tartes et de tourtières par la Petite Ferme de l’Auberge après la messe de 9 h l’an dernier, en plus des célébrations de la parole animées par des paroissiens, on constate l’amour des paroissiens pour leur église. C’est très encourageant! », conclut Mme Girardot.

image