25 août 2021
Funérailles célébrées samedi à Upton
Une vague d’amour et de solidarité envers la famille de Manon Savoie
Par: Alain Bérubé

Une cérémonie simple, mais remplie d’émotion a eu lieu samedi, à l’église Saint-Éphrem d’Upton, afin de permettre aux amis, membres de la famille et collègues de Manon Savoie de lui faire leurs derniers adieux. (photo Robert Gosselin - Le Courrier)

Le décès tragique de Manon Savoie, le 11 août aux Galeries St-Hyacinthe, a semé la consternation et la tristesse au sein de sa famille, de ses amis et de ses collègues de travail. C’est à l’église Saint-Éphrem d’Upton, dans la communauté où elle a vécu durant la majeure partie de sa vie, que plusieurs de ses proches ont tenu à lui rendre un dernier hommage.

Publicité
Activer le son

Plus de 175 personnes étaient réunies pour cette cérémonie sobre, mais empreinte d’émotions, samedi.

L’abbé Alain Mitchell, curé de l’équipe pastorale de l’Unité des Semeurs, a tenu à ce que cette cérémonie soit une célébration lumineuse et positive de la vie de cette résidente de Saint-Pie, décédée à l’âge de 54 ans, alors qu’elle fut l’innocente victime d’un geste de folie meurtrière.

L’abbé a souligné que Manon Savoie, une femme pleine de qualités selon son entourage, était très appréciée.

« Manon a été capable d’être une lumière scintillante dans la vie de ceux qu’elle a aimés », a-t-il déclaré.

Renée Claude, qui avait un lien de parenté avec Mme Savoie, a louangé sa générosité et sa gentillesse.

« Tu étais un ange en liberté dans un monde cruel », a-t-elle lancé lors d’un vibrant hommage.

Affirmant qu’elle vivait dans une famille unie, Renée Claude a tenu à souligner l’impact positif qu’avait Manon Savoie sur les gens qui la croisaient, notamment au Centre d’insémination artificielle du Québec à Saint-Hyacinthe, où elle travaillait depuis 35 ans.

« Elle se dévouait pour son travail, elle donnait beaucoup de son temps. Manon s’impliquait beaucoup au sein du club social. Son équipe va s’ennuyer de ses “Bon matin la gang!” » , a-t-elle confié.

Renée-Claude a également souligné que Manon Savoie aimait vraiment la vie, dont entre autres ses voyages dans le Sud où elle aimait boire une « petite frette », ainsi que ses nombreuses années vécues à Upton, son village d’origine, en pleine nature sur une ferme.

« Nous allons nous souvenir de sa joie de vivre et de son sourire contagieux. Manon était une femme dévouée, soucieuse des autres et aimée de tous », ajoute-t-elle.

Francine Couture, une amie de longue date et collègue de travail de Mme Savoie, abonde dans le même sens, témoignant de sa bonne humeur proverbiale et de ses valeurs très humaines.

« Elle avait à cœur de bien faire les choses. C’était une femme exceptionnellement dévouée. Son bureau était très accueillant. Il y avait toujours de quoi à grignoter et, si on avait besoin de parler, elle était là pour nous! », a-t-elle affirmé durant la cérémonie.

Alain Mitchell a terminé la célébration en revenant sur les allocutions faites en l’honneur de Manon Savoie.

« Il y avait beaucoup de sagesse et de bonté dans cette femme », conclut-il, souhaitant à ses proches de trouver, dans ce deuil difficile mais nécessaire, du courage et du réconfort.

 

Manon Savoie

image