31 janvier 2018
Investissements de 4,4 M $ à Acton Vale
Une usine de traitement des eaux moderne et encore plus efficace
Par: Alain Bérubé

L’usine de traitement des eaux d’Acton Vale a subi des travaux de mise aux normes majeurs, avec des investissements totaux d’environ 4,4 millions $.

Alain Veronneau, assistant au traitement et à l’épuration des eaux à la Ville d’Acton Vale, est très heureux des travaux de modernisation réalisés à l’usine de traitement des eaux, située sur le 2e Rang. En page une, on le voit en compagnie de l’opérateur Jean-François Pereira.

Érigée en 1965 sur le 2e Rang, l’usine de traitement des eaux d’Acton Vale a subi d’importants travaux de mise aux normes en 2016. Après une période de rodage et d’adaptation jusqu’à tout récemment, les investissements totaux de 4,4 millions $ permettent à l’usine d’être à la fine pointe de la technologie.

« Nous avons ainsi répondu à une demande du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, car les infrastructures ne correspondaient plus aux normes », explique Alain Veronneau, assistant au traitement et à l’épuration des eaux.

Environ la moitié du montant investi dans le projet de modernisation, soit plus de 2 M $, provient de subventions provenant d’Ottawa et de Québec. La Ville a pour sa part adopté un règlement d’emprunt, remboursable sur une durée de 20 ans.

En plus d’un agrandissement d’environ 2000 pieds carrés, les travaux ont inclus la réfection d’un bassin, la construction d’un mur mitoyen, le changement de la génératrice, l’élimination des épisodes d’eau jaune, le remplacement du chlore gazeux par du chlore liquide et l’installation d’un système ultra-violet.

« L’utilisation des polyphosphates permet d’empêcher la rouille dans les tuyaux. Par ailleurs, le chlore liquide est beaucoup plus sécuritaire », note M. Veronneau.

Quatre employés sont affectés à cette usine. Avec en plus le poste de pompage d’eaux brutes situé aux abords de la rivière Noire, la Ville peut produire un volume d’eau potable de 18 000 mètres cubes par jour, soit l’équivalent d’environ 360 piscines hors terre de 24 pieds de diamètre.

« Nous avons les installations nécessaires pour desservir une ville de 25 000 habitants, car la demande d’eau provenant de Beaulieu Canada est moins élevée qu’auparavant. Notre eau potable est de grande qualité, ce qui fait en sorte qu’il est selon moi inutile d’acheter de l’eau en bouteille », conclut M. Veronneau.

image