13 décembre 2018
Bail de 50 ans
Une union renouvelée entre le Théâtre de la Dame de Coeur et Upton
Par: Alain Bérubé

Le Théâtre de la Dame de Cœur (Société Culturelle du Lys) et la Municipalité d’Upton ont signé récemment un bail de 50 ans. De gauche à droite : Richard Blackburn (Société Culturelle du Lys), Cynthia Bossé (Municipalité d’Upton), Guy Lapointe (Municipalité d’Upton), Christian Champigny (Société Culturelle du Lys), Me Stéphane Lacombe, notaire et René Charbonneau (Société Culturelle du Lys). Absents sur la photo : Barbara Beugger (Municipalité d’Upton), Sylvie Bellerose (Société Culturelle du Lys) et Sébastien Gariépy (Société Culturelle du Lys).

Le Théâtre de la Dame de Cœur et la Municipalité d’Upton n’ont pas attendu à la fin de leur bail actuel, qui se terminait dans 19 ans, pour solidifier leur union. Un second bail emphytéotique, d’une durée de 50 ans, vient d’être signé par les deux parties.

« Nous voulions une entente modernisée et adaptée aux besoin de la Dame de Cœur et de la Municipalité. On pourra poursuivre notre mission de recherche et de création, alors qu’Upton conserve un joyau culturel et historique pour les prochaines décennies », explique Richard Blackburn, directeur général et artistique du Théâtre de la Dame de Cœur.

Ce dernier rappelle que l’agenda de cette institution culturelle, qui célébrait cette année son 42e anniversaire, est bien rempli.

« Le nouveau bail nous permet d’envisager l’avenir avec optimisme, car plusieurs mises aux normes du site sont prévues », indique M. Blackburn.

Le maire d’Upton, Guy Lapointe, est également ravi de la nouvelle.

« Cette entente permettra à la Municipalité, propriétaire des lieux depuis 1987, d’y tenir des activités au bénéfice de ses citoyens et d’assurer l’accès du site à ses résidants, notamment pour se rendre au Parc nature de la région d’Acton », déclare-t-il.

Le 21 novembre, le bail a été transféré de l’organisme C.H.A.P.E.A.U. à la Société Culturelle du Lys inc., Théâtre de la Dame de Cœur enr.. Les deux corporations ont ainsi été « fondues » pour obtenir une seule entité légale.

« Cette transaction s’inscrit dans la volonté d’avoir un cadre légal moderne et souple, en tenant compte de notre partenariat avec la Municipalité. Ce sera plus facile pour nous au niveau du fonctionnement et ça ne change rien pour le grand public. Le Théâtre de la Dame de Cœur voit l’avenir avec enthousiasme », conclut M. Blackburn.

image