23 janvier 2019
Dans la catégorie côte à côte
Une seconde victoire en deux ans pour BRP au Rallye Dakar
Par: Alain Bérubé

Le Rallye Dakar est considéré, selon BRP, comme la course la plus difficile au monde. (photo courtoisie BRP)

Pour une seconde année consécutive, BRP a brillé de tous ses feux au Rallye Dakar, qui se terminait jeudi à Lima, au Pérou. Son véhicule Can-Am Maverick X3 a, tout comme l’an dernier, remporté les grands honneurs dans la catégorie côte à côte.

Le duo de pilotes Francisco Lopez Contardo et Alvaro Juan Leon a coiffé à l’arrivée 19 autres véhicules, dont 18 Can-Am de BRP.

« Le rallye, d’une durée de 11 jours, couvrait en tout plus de 5000 km. C’est sans doute la course la plus difficile au monde, avec sa topographie très spéciale. Pour BRP, c’est donc un endroit rêvé pour tester les capacités du Maverick X3, en plus bien sûr de bénéficier d’une visibilité formidable », mentionne Olivier Camus, directeur du marketing global des véhicules hors-route Can-Am pour BRP.

M. Camus se réjouit bien sûr du succès constant de BRP dans des compétitions du genre, avec entre autres quatre championnats majeurs en Amérique du Nord depuis l’arrivée du Maverick X3 en août 2016.

« C’est bien sûr une excellente nouvelle pour les propriétaires de Maverick X3, qui profitent de nos nombreux efforts afin d’en faire un côte à côte de qualité supérieure. On souhaite offrir un véhicule à la fois attrayant et très fiable, qui repousse ses limites sur n’importe quel terrain », commente-t-il.

Bien que ce véhicule côte à côte soit assemblé au Mexique, M. Camus insiste sur le fait qu’il a été d’abord conçu dans les installations de Valcourt.

« Notre équipe du centre de design et d’innovation de Valcourt a travaillé très fort afin que le Maverick X3 soit un exemple à suivre, à la fine pointe de la technologie. Avec en plus nos excellentes performances au Rallye Dakar, on est confiant de le faire rayonner encore plus à travers le monde », conclut M. Camus.

image