7 juin 2018
Programme de bourses « Maman va à l'école » 
Une résidente de Saint-Théodore parmi les boursières
Par: Alain Bérubé
Mélissa McComber, de Saint-Théodore-d’Acton, a remporté une bourse de 250 $ dans le cadre du programme « Maman va à l’école. Elle est entourée de Luc Allard, du syndicat de l’enseignement Val-Maska et de Paula Duguay, instigatrice de ce programme. (photo François Larivière - Le Courrier)

Mélissa McComber, de Saint-Théodore-d’Acton, a remporté une bourse de 250 $ dans le cadre du programme « Maman va à l’école. Elle est entourée de Luc Allard, du syndicat de l’enseignement Val-Maska et de Paula Duguay, instigatrice de ce programme. (photo François Larivière - Le Courrier)

Lors d’une soirée reconnaissance tenue récemment à Saint-Hyacinthe, le syndicat de l’enseignement Val-Maska et le Centre de formation des Maskoutains ont tenu à souligner les efforts des participants au programme « Maman va à l’école ». Parmi les 14 mères monoparentales inscrites, une résidante de Saint-Théodore-d’Acton faisait partie des huit gagnantes.

Âgée de 35 ans, Mélissa McComber a fait un retour aux études après 19 ans d’absence. Cette mère d’un garçon de 17 ans, qui a ainsi remporté une bourse de 250 $, affirme être très fière de son choix.

« Je tiens à terminer mes études secondaires, pour ensuite suivre des cours afin d’être préposée aux bénéficiaires. C’est très stimulant et motivant à la fois », mentionne-t-elle.

Fondé en 2009, le programme « Maman va à l’école » – en collaboration avec ses partenaires – distribue des bourses provenant de dons d’organisations et d’individus, surtout issus du milieu syndical et de l’enseignement.

L’humoriste maskoutain Christian Vanasse, qui animait la cérémonie – où on honorait également les lauréats du concours « Ma plus belle histoire » – a tenu à souligner l’importance de persévérer à l’école pour ainsi intégrer le milieu du travail.

« Ces femmes retrouvent ainsi le pouvoir d’avancer, en devant des modèles inspirants », a-t-il lancé.

image