13 juin 2019
Une nouvelle vocation pour l’église de Lawrenceville
Par: Alain Bérubé

La paroisse Sainte-Famille de Valcourt a tenu une messe spéciale, le 2 juin à Lawrenceville, afin de souligner la fin des activités de culte à l’église Saint-Laurent. On voit ici Gilles Moreau, ex-marguillier, Guy Bisson, Paolo St-Georges et Marie St-Georges, trois paroissiens, le prêtre curé Laurent Paré et Brigitte Bombardier, ex-membre du conseil de gestion de la paroisse. (photo gracieuseté paroisse Sainte-Famille)

La diminution importantede la pratique religieuse, généralisée à travers le Québec,a eu raison de l’église Saint-Laurent de Lawrenceville en tant que lieude culte. Des démarches sont en cours afin que l’édifice soit acquis par la municipalité afin d’en faire un centre communautaire.

En mars, la paroisse Sainte-Famille de Valcourt avait tenu une rencontre d’information et en a profité pour recueillir les suggestions des citoyens. Avec la sous-utilisation de l’édifice, les coûts d’entretien et le manque de bénévoles, la décision d’arrêter les activités religieuses s’imposait d’elle-même.

« La dernière messe à cette églisea eu lieu le 2 juin et c’était plein. Un léger goûter a suivi la célébration. Nous voulions en faire un événement spécial en permettant aux anciens et actuels paroissiens de fraterniser », mentionne le prêtre curé Laurent Paré.

Les fidèles qui fréquentaient l’église de Lawrenceville – en moyenne entre 15 et 20 personnes par messe – ont été invités à une cérémonie spéciale à Valcourt afin de les intégrer à la communauté religieuse.

« Mais les résidants de Lawrenceville ont bien sûr la possibilité d’aller également à Sainte-Anne-de-la-Rochelle, qui fait également partie de la paroisse Sainte-Famille », mentionne l’agente de pastorale Lyne Moreau.

Quant aux autres églises qui font partie de la paroisse, M. Paré mentionne qu’en général, ça se déroule très bien.

« À Bonsecours, c’est un peu plus difficile et il faudra prendre éventuellement une décision. Mais à Valcourt, Sainte-Anne-de-la-Rochelle et Racine, la communauté s’implique beaucoup et la fréquentation aux messes est satisfaisante. De plus, des activités tels les concerts chœur et orgue à Racine ainsi que la Fête de Sainte-Anne sont très populaires. Et la messe country à l’aréna de Valcourt, qui aura lieu le 30 juin, devrait attirer une bonne foule », indique-t-il.

M. Paré indique que, si la paroisse et la municipalité s’entendent quant aux modalités entourant la transaction, l’église sera vendue au coût symbolique d’un dollar.

« L’important, pour nous, c’est que l’église garde sa vocation communautaire, en continuant de rassembler les gens de Lawrenceville et des environs », conclut-il.

image