3 novembre 2021
Élections municipales
Une lutte à deux à Sainte-Anne-de-la-Rochelle
Par: Alain Bérubé

Membre du conseil municipal de Sainte-Anne-de-la-Rochelle depuis 1997, Louis Coutu sollicite un troisième mandat à la mairie en vue du scrutin du 7 novembre. Il a toutefois de l’opposition alors qu’un citoyen, Marc Gaudreau, souhaite apporter un vent de changement à l’hôtel de ville.

Publicité
Activer le son

Louis Coutu

En tant que maire, M. Coutu identifie parmi ses principales réalisations durant le mandat qui se termine l’achat des locaux de la Caisse Desjardins pour y loger les bureaux municipaux, la reconstruction du chemin Sainte-Anne Sud (avec l’aide de subventions ainsi que du fonds des carrières et sablières), l’asphaltage du 10e Rang, les travaux apportés au réseau d’égout, l’embellissement du village et le calendrier municipal avec des photos fournies par des citoyens.

« Je suis fier du bilan des quatre dernières années. Le conseil municipal et le personnel travaillent très fort pour la qualité de vie et la croissance de notre belle municipalité », dit-il.

M. Coutu établit parmi ses priorités l’aménagement d’un sentier pédestre, la réfection de la rue des Érables et la reprise de l’événement Bières et saucisses, dont les profits sont versés aux organismes de Sainte-Anne-de-la-Rochelle.
« Je souhaite également le développement d’un quartier de mini-maisons, qui pourrait nous permettre de garder chez nous les aînés, en plus de donner un bon coup de main aux jeunes couples qui veulent s’établir chez nous », mentionne-t-il.Ce propriétaire d’une ferme porcine affirme avoir beaucoup de temps à investir pour la municipalité, étant maintenant à la pré-retraite.

« Ce sera avec bonheur que je serai de retour en tant que maire, si bien sûr, la population me fait l’honneur de me réélire », conclut-il.

Marc Gaudreau

Se qualifiant d’homme innovateur et travaillant, Marc Gaudreau est président et directeur général de Shefford Textiles, à Waterloo. Il a également œuvré au sein de Bow Plastique à Granby, en plus d’avoir été directeur d’usine à Plattsburgh et propriétaire d’une serrurerie à Long Island.

« Je vis à Sainte-Anne-de-la-Rochelle depuis 2018 et ce village fut pour moi un vrai coup de foudre. J’adore entre autres le magasin général et il y a plein de personnes très gentilles », mentionne-t-il.
M. Gaudreau est toutefois moins positif lorsqu’il parle de l’ambiance qui règne à l’hôtel de ville.

« Lorsqu’on veut exprimer des opinions en tant que citoyen, on ne se sent pas toujours bien accueillis. En me présentant à la mairie, je veux donner un message clair et proposer d’être constamment à l’écoute des gens. C’est très important de travailler tous ensemble », allègue-t-il.

Le candidat à la mairie soutient que l’administration municipale doit revoir certaines priorités. Il déplore plusieurs manquements au niveau de l’entretien des routes, trottoirs et coins de rues durant l’hiver, en plus de s’inquiéter de la grande circulation de poids-lourds et du non-respect de la signalisation.

« Ce n’est pas normal que, depuis plus de 20 ans, on manque parfois de ressources financières et humaines pour régler les problèmes. Il faut revenir à l’essentiel dans la gestion de nos taxes. Et si je suis élu, je favoriserai la mise en place d’incitatifs pour les gens qui pourraient choisir de vivre ici. La saine gestion de l’environnement est également une priorité pour moi », clame-t-il.

image