24 avril 2019
Après 20 ans au Laos et en Thaïlande
Une famille très heureuse d’avoir choisi le Canton de Roxton
Par: Alain Bérubé

En compagnie de leurs enfants Maya et Guillaume, Aurélie Robin et Pascal Trahan filent le parfait bonheur au Canton de Roxton après 20 ans en Asie du Sud-Est. On voit ici la famille sur une photo prise en 2015, en Thaïlande.

Pascal Trahan et Aurélie Robin n’ont pas peur du dépaysement et des nouvelles expériences de vie. Après avoir vécu 20 ans en Asie du Sud-Est, ce couple a décidé, avec leurs deux enfants, de s’établir au Canton de Roxton.

C’est au Laos que M. Trahan, originaire de Schefferville, a rencontré en 1999 celle qui allait devenir sa conjointe, native de France.

« Je travaillais alors en tant qu’architecte pour divers projets de l’ACDI, tandis qu’Aurélie œuvrait en développement rural. Nous avions tous les deux une grande volonté de découvrir le monde », mentionne Pascal Trahan.

En 2010, le couple et leurs deux enfants, Maya et Guillaume, déménagent leurs pénates en Thaïlande.

« Nous avons changé de pays car les écoles étaient davantage accessibles. Les cultures et les langues officielles des deux pays se ressemblent beaucoup. On était vraiment bien en Thaïlande, un pays où les gens sont très chaleureux et avec des paysages magnifiques », soutient Aurélie Robin.

Même s’ils filaient le parfait bonheur, les deux globetrotters songeaient depuis quelques années à vivre au Québec. Une recherche sur Internet a conduit le couple à visiter une fermette située sur le 9e Rang, au Canton de Roxton.

« Cette fermette répondait à nos critères, avec en plus un prix de vente raisonnable. Nous avons emménagé quelques jours avant Noël et, depuis notre arrivée, c’est le bonheur! », lance Mme Robin.

Pascal Trahan a été agréablement surpris par l’accueil des gens de la région.

« Quelques voisins, dont le maire Stéphane Beauchemin, nous ont donné un bon coup de main. Nos deux enfants sont ravis d’étudier à la Polyvalente Robert-Ouimet, une école très dynamique. Et on retrouve plusieurs services à proximité, dont l’épicerie à Roxton Falls que nous aimons bien », confie-t-il.

Bien que l’hiver ait été particulièrement coriace, le couple s’adapte très bien à sa nouvelle vie.

« On est loin de la chaleur de la Thaïlande, mais il fait tout de même plus chaud qu’à Schefferville. Nous découvrons peu à peu la région et je m’attends à un très bel été. Nous nous tiendrons occupés avec mes contrats en architecture et le projet de culture maraîchère lancé par Aurélie. Si je me fie à nos expériences de vie, on devrait être ici pour au moins dix ans! », conclut M. Trahan.

image