10 octobre 2019
En collaboration avec Ryth Kesselring
Une exposition « allumée » pour quatre Cercles de Fermières de la région
Par: Alain Bérubé

L’artiste multidisciplinaire Ryth Kesselring a collaboré à une exposition de quatre Cercle de Fermières de la région, sous le nom de « Fibre intergénérationnelle », intégrant la technologie aux arts textiles. On voit ici Jeannine Bisaillon (Roxton Falls), Aline Ricard (Acton Vale), Mme Kesselring, Andrée Théroux (Upton) et Micheline Charland (Sainte-Christine).

Depuis quelques années, Ryth Kesselring adopte un « virage textile » en combinant le tissage, la broderie et la couture et l’informatique. L’artiste multidisciplinaire de Roxton Falls a proposé avec succès cette démarche à quatre Cercle de Fermières de la région, qui ont présenté leurs œuvres d’art numériques lors des Journées de la culture, à la fin septembre, au Centre sportif d’Acton Vale.

Des membres des Cercles de Fermières d’Acton Vale, de Sainte-Christine, de Roxton Falls et d’Upton ont participé au projet d’une durée d’un an qui impliquait divers ateliers et une exposition. Le projet intitulé « Fibre intergénérationnelle » à été possible grâce au soutien financier du gouvernement du Québec et de la MRC d’Acton, dans le cadre de l’entente de développement culturel de la MRC. Un atelier de création de toutous interactifs a également été organisé pour les visiteurs lors des Journées de la culture.

Avec l’utilisation de la programmation et divers capteurs, ces textiles interactifs déclenchent par exemple, des lumières ou des éléments sonores. La technologique numérique s’intègre à merveille au cachet traditionnel des réalisations des Cercles de Fermières.

« Nous avons apprécié les ateliers d’art numérique donnés par Mme Kesselring, qui manie très bien le tissage, la couture et la broderie. Elle fait un bon mélange entre les techniques textiles d’autrefois et la technologie. Ce fut une expérience très enrichissante pour tout le monde, d’autant plus qu’elle a fait preuve de beaucoup de générosité », soutient Andrée Théroux, secrétaire du Cercle de Fermières d’Upton.

Ryth Kesselring affirme avoir également apprécié cette collaboration avec les Cercles de Fermières.

« J’ai été très bien accueillie. Il y avait une belle ouverture d’esprit de la part des membres de ces organismes et le résultat est formidable! », clame-t-elle.

L’artiste roxtonnaise consacre d’ailleurs la grande partie de ses efforts à l’art textile et expose ses œuvres à l’échelle internationale tel que dans le cadre de la récente Biennale mondiale d’art textile tenue à Madrid, en Espagne.

« Que ce soit au Québec ou à l’étranger, j’aime partager cette passion en donnant des classes de Maître ou des ateliers. Ça me permet de joindre des techniques ancestrales aux pratiques contemporaines », conclut Ryth Kesselring.

image