27 décembre 2018
60 ans pour Carrière d'Acton Vale
Une entreprise qui repose sur des bases solides
Par: Alain Bérubé

Julien Halde

Fondée en 1958, Carrière d’Acton Vale fait partie des piliers de l’économie valoise. Soixante ans plus tard, l’entreprise familiale continue d’être un chef de file dans son domaine grâce au caractère visionnaire de ses fondateurs.

Le site de pierres calciques, à vendre depuis quelques années, a été acquis par Maurice, Doris et Jean-Paul Halde. Les trois frères, qui étaient très jeunes à l’époque, ont dû faire réparer les équipements en plus de redresser les bâtisses afin de pouvoir commencer les opérations le plus tôt possible.

« Au début, l’entreprise comptait sur sept ou huit employés. Depuis, ce fut toujours en progression et on en dénombre actuellement 45. La compagnie a su être rapidement à l’écoute des besoins de sa clientèle », soutient Julien Halde, le fils de Maurice Halde et président de Carrière d’Acton Vale.

Au fil des ans, l’entreprise a élargi ses horizons et a acquis des équipements. En 1972, 1 900 pieds additionnels de voies de chemin de fer ont été ajoutés.

« C’est ici que fut utilisée la première foreuse hydraulique arrivée au Québec, de modèle Montabert et provenant de France. Ça permettait alors d’économiser du carburant. Nous avons toujours eu le souci d’être à la fine pointe de la technologie », indique M. Halde.

Alors que les débuts de Carrière d’Acton Vale étaient consacrés à la production de pierre concassée, une usine de béton préparé a été construite en 1964.

« Avec l’intégration de la seconde génération il y a 30 ans, nous avons accentué nos efforts vers la certification de nos produits. On a en main des certificats de conformité pour notre chaux agricole, alors que le béton préparé répond aux normes de Qualibéton 9000. Ce même souci de la qualité touche notre pierre concassée, qui est en conformité avec les normes les plus exigeantes », mentionne Julien Halde.

Ce dernier œuvre d’ailleurs activement, depuis plusieurs années, au sein de l’Association Béton Québec et de l’Association des producteurs de pierre à chaux du Québec.

« Nous sommes à l’affût des besoins de l’industrie et ça se passe très bien. Notre pierre concassée a servi à construire des dalles pour le nouveau pont Samuel-de-Champlain, ce qui témoigne de notre excellente réputation. Notre entreprise repose sur des bases familiales très solides et il y a une belle fierté qui règne ici. Un de nos employés, André Filion, travaille d’ailleurs pour nous depuis 46 ans et trois autres ont plus de 40 ans de service », conclut M. Halde en souriant.

image