11 mai 2022
Une cure de beauté pour la halte-garderie de la Maison de la Famille Valoise
Par: Alain Bérubé

La Maison de la Famille Valoise a récemment bénéficié de travaux de rénovation pour sa halte-garderie. On voit ici Danielle Poirier et Dr Marc Gallant, de la Fondation Santé Daigneault-Gauthier, en compagnie de la directrice générale Dominique Fontaine, qui souligne également l’implication d’une autre membre de la Fondation, Dr Élyse Desjardins.

Afin de remplir encore mieux sa mission, la Maison de la Famille Valoise a bénéficié d’une véritable cure de beauté pour sa halte-garderie.

Publicité
Activer le son

La directrice générale Dominique Fontaine soutient que c’était une grande nécessité.

« Ça fait dix ans que la halte-garderie n’a pas profité de rénovations. La Fondation Santé Daigneault-Gauthier nous a offert une aide financière de 8300 $ pour procéder à des travaux, ce qui représente pour nous un véritable cadeau du ciel! », lance-t-elle.

Plusieurs améliorations ont été apportées à la halte-garderie depuis janvier : peinture, ajout de matériel pour stimuler les enfants, aménagement d’une salle de développement moteur, etc.

« Les parents ont accueilli avec joie tous ces changements. Les activités pour les enfants sont nombreuses et l’ambiance est très chaleureuse. On nous a même dit que nous faisons partie de la cour des grands », mentionne Mme Fontaine, qui remercie chaleureusement les bénévoles qui ont aidé aux travaux.

Le président de la Fondation Santé Daigneault-Gauthier, Dr Marc Gallant, tient à féliciter la Maison de la Famille Valoise pour son dynamisme.

« C’est avec plaisir que nous faisons notre part pour ce bel organisme. Notre don pour la halte-garderie est de l’argent bien investi », déclare-t-il.

La halte-garderie, qui permet de donner un répit aux parents, est ouverte aux familles de la MRC d’Acton, du lundi au vendredi, pour un tarif de 1,75 $ l’heure.

« On accueille un maximum de huit ou neuf enfants à la fois. C’est un service très apprécié, car on prend le relais lors de situations particulières ou ponctuelles », affirme Mme Fontaine.

La directrice générale de la Maison de la Famille Valoise ajoute que malgré la pandémie, l’organisme a pu desservir la population avec brio.

Mme Fontaine est entre autres très fière du projet « Livre-moi une histoire », qui consiste à prêter des valises thématiques à des organismes et milieux scolaires, incluant notamment des livres, une « doudou » et une marionnette.

« Avec des services tels que la friperie et la joujouthèque, en plus de nos ateliers, on aide beaucoup de familles, peu importe leurs revenus ou leur niveau de vie. Et notre équipe est tissée serrée! », conclut-elle.

image