15 avril 2021
MRC d’Acton
Une belle rencontre entre des producteurs locaux et des étudiants en gestion hôtelière
Par: Alain Bérubé

Des étudiants en gestion hôtelière du Cégep de Saint-Hyacinthe ont pu faire connaissance avec des producteurs locaux, lors d’une visite organisée pour une troisième année par la MRC d’Acton. On voit ici une partie de la délégation dans les locaux des Idées Pousses, à Acton Vale.

Après une pause l’an dernier à cause de la pandémie, la MRC d’Acton a invité pour une troisième année des étudiants du programme Techniques de gestion hôtelière du Cégep de Saint-Hyacinthe à rencontrer des producteurs locaux.

Publicité
Activer le son

La délégation du Cégep de Saint-Hyacinthe – dirigée par l’enseignant Franck Balducci – a pu découvrirLes Idées Pousses, la Ferme Laobec, la Microbrasserie Bob Magnale, l’Érablière MG, les Argousiers Sainte-Christine et le Verger Cidrerie Larivière.

« Cette activité vise à faire découvrir des entreprises locales à ces étudiants, appelés à devenir des ambassadeurs des produits régionaux dans les établissements hôteliers. Les rencontres organisées permettent d’entrer en contact avec les producteurs et transformateurs et de goûter leurs produits, en plus de découvrir le cheminement d’affaires, la passion et les défis de ces entrepreneurs », explique Karine Filiatrault, conseillère au développement et à l’entrepreneuriat collectif à la MRC d’Acton.

René Pedneault, directeur du service de développement économique et local (DEL) de la MRC d’Acton, apprécie toujours cette expérience d’échanges et de partage.

« Les producteurs sont très généreux et enthousiastes, en plus d’afficher une grande fierté. C’est une occasion en or pour réseauter. Ilsont su communiquer leur passion et démontrer, malgré la pandémie, qu’on peut se réinventer et être réceptif à de nouvelles opportunités », confie-t-il.

M. Balducci est encore une fois enchanté de cette visite dans la MRC d’Acton.

« L’accueil est toujours chaleureux. C’est enrichissant et ça éveille les étudiants aux réalités que vivent ces producteurs ainsi qu’à l’importance de l’achat local. Et il y a toujours de belles surprises », dit-il.

Isabelle Demers, propriétaire des Idées Pousses, a avoué lors de son allocution que la pandémie n’a pas été très facile à vivre pour son entreprise.

« Mais on a su relever les manches et développer de nouvelles avenues, avec une clientèle renouvelée qui apprécie nos produits », soutient-elle.

image