15 Décembre 2021
Pandémie et départ de médecins
Une année mouvementée pour la Coopérative de santé
Par: Alain Bérubé

Julie Desgranges

Dans le bilan annuel de la Coopérative de santé de la MRC d’Acton, le président Jean-Marie Laplante et la directrice générale Julie Desgranges admettent que l’année 2021 n’a pas été de tout repos. Tous deux prévoient cependant que le meilleur est à venir pour 2022.

Publicité
Activer le son

Le départ définitif de trois médecins – en plus d’un congé de maternité – a compliqué la tâche de la Coopérative de santé, souligne Mme Desgranges.

« Plus de 2500 patients ont perdu leur médecin de famille. On a dû diminuer le nombre d’heures du service de sans rendez-vous. Ce fut une source de frustrations qui a joué sur le moral des troupes, ce qui a augmenté le niveau de stress. Les réaménagements intérieurs que nous avons annoncé récemment permettront, je l’espère, de revenir à une ambiance plus calme et chaleureuse », affirme-t-elle.

Mme Desgranges soutient que l’adaptation a été au cœur des actions de la Coopérative tout au long de l’année, et ce, pour l’ensemble du personnel, au niveau des normes sanitaires et des horaires modifiés.

« Nos quatre médecins ont su s’adapter au télétravail, ajouter des présences au Centre d’évaluation de Saint-Hyacinthe et couvrir les résidences privées pour aînés, tout en continuant leur travail habituel à la Coopérative et dans d’autres établissements en région. Leurs horaires étaient vraiment chargés », fait-elle observer.

Objectifs pour 2022

L’objectif numéro 1 demeure, pour la Coopérative de santé, le recrutement de nouveaux médecins.

« On a déjà obtenu quelques confirmations à ce niveau, ce qui nous encourage fortement. Notre but est de compter sur une équipe de neuf médecins d’ici septembre 2022, ce qui nous permettra d’offrir un médecin de famille aux 2700 patients de la MRC d’Acton inscrits au Guichet d’accès à un médecin de famille », affirme Julie Desgranges, qui ajoute qu’une infirmière praticienne spécialisée (IPS) joindra également la Coopérative.

L’embauche de spécialistes pour pourvoir les postes de travailleuse sociale, nutritionniste et pharmacien, l’aménagement d’une seconde salle d’attente, la présentation de conférences et la présentation d’un plan d’action (pour faire suite à un récent sondage) font partie des priorités pour 2022.

« Malgré les épreuves, je suis très fière du professionnalisme de notre équipe, même si ce n’était pas toujours évident dans les circonstances », conclut-elle.

Le président Jean-Marie Laplante a également de bons mots pour le personnel de la Coopérative, dont Mme Desgranges.

« Nous avons réussi à bien traverser toutes ces difficultés, en plus d’apporter quelques améliorations qui seront bénéfiques pour les prochaines années. Je remercie particulièrement notre directrice générale qui a fait preuve de compréhension et de dévouement », déclare-t-il.

M. Laplante espère que les membres continueront d’appuyer positivement la Coopérative de santé.

« On est chanceux d’avoir un tel service en région, car ailleurs à travers la province, des groupes de médecine de famille ont fermé leurs portes, dont à Magog. Nos efforts de recrutement de membres se poursuivent tout au long de l’année et avec le soutien de la communauté, je suis optimiste pour l’avenir », confie-t-il.

image