16 juin 2021
Bilan annuel
Une année « hors norme », mais fructueuse pour la SADC Saint-Hyacinthe-Acton
Par: Alain Bérubé

Malgré un volume de demandes quatre fois plus élevé, à cause de la pandémie, la SADC Saint-Hyacinthe-Acton parle d’une année exceptionnelle. (photo Équipements Shearex)

La crise sanitaire a forcé les administrateurs et le personnel de la SADC Saint-Hyacinthe-Acton à redoubler d’ardeur afin de minimiser les impacts négatifs sur les entreprises. L’organisme de développement économique local a toutefois brillé avec des résultats historiques au niveau des investissements.

Publicité
Activer le son

Le directeur général Éric Thibodeau souligne que la SADC a été un guide précieux pour les entreprises afin de bien maîtriser les mesures gouvernementales, pour ainsi donner accès aux programmes de support adéquats.

« Même si on a surtout utilisé le télétravail, nous avons su établir d’excellents contacts avec nos clients. On a pu ainsi proposer des alternatives et des scénarios adaptés à chacun d’entre eux. Le volume de demandes a été quatre fois plus élevé qu’à l’habitude.

Malgré tout, les engagements et investissements représentent un montant de 4 167 641 $, qui éclipse de beaucoup notre meilleure année à vie, soit 2 326 589 $. C’est vraiment formidable dans les circonstances! », confie M. Thibodeau à LA PENSÉE.

Dans son bilan présenté lors de l’assemblée générale annuelle du 8 juin – présentée sur la plateforme ZOOM -, le président Philippe Picard affirme être ravi de la tournure des événements.

« Au cours de la dernière année, nous avons cherché à appuyer l’humain derrière chaque dirigeant d’entreprise. Une approche remplie d’empathie pour tous ces gens qui contribuent à la vitalité de nos milieux. À l’instar de nos entrepreneurs, tous les intervenants de la SADC ont connu une année éreintante. Ces résultats exceptionnels que nous vous présentons aujourd’hui n’auraient pas pu se réaliser sans le travail dynamique et soutenu de tous les intervenants de la SADC, que je tiens à remercier chaleureusement », affirme-t-il.

M. Thibodeau soutient que la MRC d’Acton s’en sort très bien grâce, entre autres, à la vitalité et à la persévérance de ses entrepreneurs.

« Et plusieurs entreprises sont spécialisées en transformation alimentaire, un secteur qui a connu du succès malgré la pandémie », observe-t-il.

La SADC ajoute que le Fonds d’investissement jeunesse a connu sa meilleure année à vie pour les montants autorisés.

« Nos administrateurs bénévolesont démontré, comme d’habitude, un engagement incroyable, avec un taux de participation global de 97 % pour les rencontres du comité d’investissement et du conseil d’administration. Ça contribue évidemment beaucoup à faire la différence et à garder la tête haute, ce qui bénéficie bien sûr à notre économie locale et régionale. L’avenir s’annonce prometteur et dès cet automne, avec la pandémie qui semble perdre de la vitesse, la relance sera au rendez-vous », conclut M. Thibodeau.

 

Éric Thibodeau

image