8 avril 2020
Cheerleading
Une année en or pour Daphnée Timmons et le Vert & Or
Par: Annie Gagnon

Daphnée Timmons (à gauche sur la photo) et le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke ont vécu une année exceptionnelle en cheerleading.

À sa deuxième saison avec l’équipe de cheerleading du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, la Valoise Daphnée Timmons a connu des moments exaltants. En effet, l’équipe sherbrookoise s’est démarquée tout au long de la saison en brisant ses propres records et en récoltant son lot de médailles d’or.

Publicité
Activer le son

Malheureusement, comme plusieurs athlètes québécois, les porte-couleurs de l’Université de Sherbrooke ont vu leur saison s’arrêter abruptement.

Des heures d’entraînement se cachent derrière les prestations des athlètes en cheerleading. Chaque année, en mai, les athlètes qui souhaitent décrocher ou conserver leur place au sein de l’équipe participent à un camp de sélection. À la suite de ce camp, entre 25 et 30 étudiants de l’Université de Sherbrooke se voient confirmer une place dans l’équipe.

« Ce camp de sélection dure quatre jours et nous devons y défendre notre place. Ce n’est pas parce que tu as fait partie de l’équipe l’année précédente que ta place est assurée. Tout le monde travaille très fort pour conserver son poste », explique Daphnée Timmons.

En août, les athlètes sélectionnés se retrouvent au camp de perfection où, pendant quatre jours, ils multiplient les entraînements afin de se préparer à la saison. Ces journées d’entraînement intensif permettent aussi à l’équipe de créer des liens avant d’entreprendre leur année dans l’uniforme Vert & Or.

« Ce n’est pas de tout repos. Nous avons six heures d’entraînement par jour, soit de la gymnastique, de la musculation et des stunts (bases de cheerleading). Nous avons aussi des activités entre les entraînements afin de renforcer nos liens avec les autres athlètes de l’équipe, comme par exemple des rallyes, des courses à relais, des défis et bien d’autres choses encore. Les journées commencent à 6 h et se terminent à 22 h », mentionne l’étudiante en psychoéducation.

Saison de cheerleading

L’équipe du Vert & Or a connu une saison exceptionnelle, la meilleure depuis leur entrée dans le circuit universitaire (RSEQ), il y a huit ans. Confrontée aux équipes des Gaiters de Bishop’s, du Rouge et Or de Laval, des Carabins de Montréal, des Citadins de l’UQAM et des Patriotes de l’UQTR, la formation sherbrookoise s’est imposée sur le tapis en récoltant un total de 48 points sur 50 lors des trois premières compétitions.

La dernière compétition de l’année, soit le Championnat provincial universitaire qui devait avoir lieu le 21 mars, a été annulé comme toutes les activités, soit les championnats régionaux et provinciaux des secteurs scolaire, collégial et universitaire. De plus, en déclarant l’état d’urgence sanitaire, le gouvernement du Québec a sommé le RSEQ (Réseau du sport étudiant du Québec) de cesser toutes ses activités jusqu’au 30 juin.

« Tout est malheureusement arrêté. Nous ne savons pas ce qui va se passer pour la suite. Jusqu’à maintenant, nous occupions le premier rang du classement, six points devant les Carabins, champions en titre. Même chose pour les Mondiaux. Nous étions en bonne position pour nous classer. Je suis déçue puisque c’était une saison record pour le Vert & Or, mais cette situation me motive encore plus pour la prochaine saison. Je suis prête à mettre encore plus d’efforts lors des prochains mois pour montrer que nous sommes capables de vivre une autre saison comme celle que nous venons de vivre », conclut la jeune femme.

image