16 juin 2021
Lauréate d'un prix de Culture Montérégie
Un virage textile réussi pour Ryth Kesselring
Par: Alain Bérubé

En 2017, Ryth Kesselring entreprenait un virage vers l’art textile pour ainsi reprendre contact avec nos racines. L’artiste de Sainte-Christine a vu son audace récompensée lors de la 19e édition des Prix en arts et culturede la Montérégie.

Publicité
Activer le son

Elle a remporté le Prix numérique Culture Montérégie-TVRS-Blimp Télé, assorti d’une bourse de 3000 $.

« Le jury a mentionné unanimement qu’il aimerait recevoir plus de projets comme celui de RythÂ. Elle valorise le geste patrimonial de tisser et le rend numérique. Il a également apprécié la liaison de deux univers improbables en donnant à l’art numérique une matérialité », commente Culture Montérégie.

C’est avec le projet Rythme Textiles que Mme Kesselring a décroché ce bel honneur. Ce projet est formé de deux tissages de 3,5 mètres de longueur. L’un est muni de capteurs de lumières et de haut-parleurs textiles (spirale de fil d’argent et aimant intégré au tissage). L’autre tissage utilise des stratégies de structure afin de représenter le mouvement du rythme de travail.

« Je suis ravie de constater que mes efforts pour sortir du cadre sont appréciés. J’aime mélanger les techniques ancestrales avec les nouvelles technologies », affirme-t-elle.

Ryth Kesselring participera par ailleurs, du 22 au 25 juillet, à la Biennale de Saint-Jean-Port-Joli.

Elle créera une œuvre en commun avec l’artiste Paméla Landry.

« Le thème sera Sculpture + Textile, ce qui tombe vraiment très bien. Je passerai trois semaines à Saint-Jean-Port-Joli et ce sera certainement une expérience très enrichissante, dans une région magnifique.

Mme Kesselring fait actuellement un retour aux études à l’Université Concordia, étant candidate à la maîtrise en Beaux-Arts avec une spécialisation en textile.

« Mon projet de recherche Rythmes textiles et tissus sonores ; la matérialité audible du travail textile m’a permis d’obtenir une bourse d’études supérieures du Fonds de recherche du Québec – Société et Culture, au montant de 35 000 $. De plus, j’ai été choisie pour la bourse Joseph-Armand-Bombardier du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, pour une somme de 17 500 $. C’est très encourageant, car ça confirme que je vais dans la bonne direction », conclut-elle.

Pour en savoir plus sur l’artiste : www.rytha-kesselring.com.

Ryth Kesselring, une artiste de Sainte-Christine, a reçu le Prix numérique Culture Montérégie-TVRS-Blimp Télé pour son projet Rythme Textiles.

image