10 janvier 2019
Incendie d'une résidence le lendemain de Noël
Un vent de solidarité souffle à Durham-Sud
Par: Alain Bérubé

La résidence habitée par Marie Raymond et son fils Stéphane (que l’on voit sur une des photos), sur la rue Principale à Durham-Sud, a été ravagée par les flammes le 26 décembre. Un vent de solidarité a heureusement soufflé sur le village et ailleurs en région afin d’aider la famille éprouvée par le drame.

Un incendie survenu le 26 décembre, dans une résidence située à Durham-Sud, a assombri les Fêtes d’une octogénaire et de son fils. Un vaste mouvement d’entraide a heureusement pris naissance rapidement, question d’adoucir cette dure épreuve.

C’est durant la nuit que le feu a commencé à ravager la maison. Une quarantaine de pompiers – dont quelques-uns d’Acton Vale, Wickham et l’Avenir – ont lutté contre le brasier. La résidence est une perte totale.

« Ça nous a pris environ six heures afin de sécuriser les lieux. Heureusement, il n’y a eu aucun décès. L’enquête se poursuit, mais tout porte à croire que ce n’est pas d’origine criminelle », mentionne Gaston Manseau, directeur du service incendie de Durham-Sud.
Marie Raymond, âgée de 82 ans, a dû être hospitalisée à Montréal pour des brûlures au visage et aux mains.

« Ses poumons ont été affectés par la fumée. De plus, un coma artificiel a été nécessaire jusquu’à tout récemment afin de soulager ma mère de ses douleurs. Je garde cependant espoir confiance qu’avec l’excellent travail des médecins, elle s’en sortira bien », commente Sylvie Raymond, la fille de l’octogénaire qui habitait dans la résidence incendiée.

Quant au fils de Mme Raymond, Stéphane, il a été brûlé à une épaule, aux mains et au visage alors qu’il s’affairait à sauver sa mère – qui avait perdu connaissance – des flammes.

« Stéphane a pu sortir de l’hôpital assez rapidement. Il récupère peu à peu, mais c’est évident qu’un tel événement est dur sur le moral », mentionne Sylvie Raymond.

Cette dernière affirme que les nombreuses initiatives mises sur pied pour aider la famille sont très appréciées. Une campagne a notamment été lancée sur les médias sociaux, avec une collecte de dons sur www.OneDollarGift (« De l’aide après un sinistre – maison perte totale ») ayant comme objectif de récolter 10 000 $ et ainsi emménager dans un nouveau logement.

« Des tirelires ont été distribuées dans plusieurs commerces de la région et certains établissements contribuent par des dons de tous genres. De nombreux articles, dont des meubles, ont été amassés un peu partout. Et un souper spaghetti aura lieu prochainement. C’est très réconfortant pour ma mère et mon frère, en plus de nous aider à tous traverser plus facilement cette étape difficile », conclut Mme Raymond.

Le souper spaghetti aura lieu le samedi 26 janvier, de 17 h à 19 h, à la salle communautaire de Durham-Sud (130, rue Principale). Les billets (10 $) sont en vente au Axep de Durham-Sud, au Pétro-T de Wickham et sur place, avant le souper. Information : Vicky Glaude, 819 991-1062 ou glaude14@hotmail.com.

image