25 août 2021
BMX
Un titre d’excellence pour Emy Poirier
Par: Annie Gagnon

Emy Poirier a remporté les six tranches de la Coupe du Québec, ce qui lui a valu de mettre la main sur le titre d’athlète par excellence de la Fédération québécoise des sports cyclistes en BMX.

La jeune pilote Emy Poirier a connu un mois de juillet exceptionnel en BMX, en grimpant sur la première marche du podium lors des six tranches de la série provinciale. De plus, l’athlète de Saint-Théodore-d’Acton s’est démarquée en remportant une médaille d’argent lors des Championnats québécois 2021.

Publicité
Activer le son

Ces performances ont permis à Emy d’être sacrée athlète du mois de juillet par excellence de la FQSC, en BMX.

Tout au long du mois de juillet, Emy a été intraitable avec ses adversaires sur le circuit provincial de la Coupe du Québec. Que ce soit à Bromont, La Tuque, Pointe-du-Lac ou Vaudreuil-Soulanges, l’athlète de 16 ans a devancé ses principales rivales à tout coup, récoltant six médailles d’or.

« Certains pourraient penser que c’est facile de terminer en première position, mais ce n’est pas le cas. Je mets beaucoup d’efforts à l’entraînement et lors des courses. Mes concurrentes terminent très proche de moi et je ne dois pas laisser place à l’erreur », estime-t-elle.

Championnat québécois

Le 31 juillet, Emy a pris part aux Championnats québécois tenus à Côteau-du-Lac, où elle a obtenu la médaille d’argent, à quelques centièmes de seconde derrière Thessalie Bruneau, membre de l’équipe provinciale.

« Thessalie, une bonne amie, n’est pas dans mon classement en Coupe Québec puisqu’elle est surclassée avec les 15-16 ans expert hommes. Cependant, pour les Championnats québécois, nous sommes obligées de courir dans notre catégorie, soit les 15-16 ans femmes. Je savais que Thessalie était très bonne et que je devrais me battre pour la première place. Je ne l’ai pas battue, mais je me suis rapprochée d’elle à chacune des trois courses », évalue Emy.

Objectif à long terme

Emy est prête à faire plusieurs sacrifices pour atteindre ses buts. Les restrictions en lien avec la pandémie lui ont d’ailleurs permis de se centrer sur son sport. Alors que la planète était sur pause, elle a peaufiné ses habiletés et augmenté sa vitesse.

« Les mois de confinement m’ont permis de me concentrer plus activement sur mon sport et, ainsi, améliorer ma technique. Tout le temps consacré aux pratiques m’a permis de prendre plus de vitesse et de passer des obstacles plus facilement », déclare-t-elle.
Bien sûr, les performances et l’amélioration générale de la coureuse lui permettent de forger des rêves en lien avec sa discipline sportive.

« Année après année, je m’améliore et je crois que mon cheminement va dans le bon sens. C’est certain que les Jeux olympiques demeurent le rêve ultime pour moi, et ce, depuis fort longtemps », conclut l’athlète par excellence de juillet.

image