21 avril 2021
Consultation publique virtuelle le 28 avril
Un second projet majeur de porcherie dans la région de Valcourt
Par: Alain Bérubé

Un projet majeur de porcherie, situé à Maricourt, fera l’objet d’une consultation publique virtuelle le 28 avril.

Après avoir approuvé la construction d’une porcherie d’envergure dans le Canton de Valcourt en septembre, la MRC du Val-Saint-François tiendra prochainement une consultation publique sur un autre projet du même genre, cette fois-ci à Maricourt.

Publicité
Activer le son

Ce projet d’élevage porcin, pour un maximum de 3996 porcs à l’engraissement, sera situé entre le 7e et le 8e Rang, à Maricourt, à la limite du territoire de la municipalité de Sainte-Christine. Le promoteur, dont l’identité n’a pas encore été révélée par la MRC, demeure à Saint-Valérien-de-Milton.

« Ce nouveau projet d’élevage a été jugé conforme aux règlements d’urbanisme de la Municipalité de Maricourt et a reçu le certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques nécessaire en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement », précise la MRC du Val-Saint-François dans un avis public.

La consultation publique se tiendra le 28 avril, à 18 h 30, par visioconférence sur la plateforme Zoom. Elle portera sur les atténuations qui permettront une meilleure intégration dans le milieu.

« En plus de la présentation du projet, les citoyens pourront poser des questions. Nous recueillerons également les commentaires et les préoccupations de la population », soutient Catherine Carvajal-Séguin, agente aux communications de la MRC du Val-Saint-François.

Le directeur de la MRC, Raphaël Teyssier, mentionne que la Municipalité de Maricourt ne peut donc pas, du moins en théorie, refuser l’autorisation de construire cette infrastructure.

« En cas d’opposition, on pourrait s’exposer à des poursuites de la part du promoteur », fait-il observer.

Le préfet de la MRC, Luc Cayer, admet que les projets de mégaporcheries sont susceptibles de susciterde vives réactions.

« Le porc a mauvaise presse. C’est plus facile avec les poules et les canards, car il n’y a pas ce type de réglementation », dit-il.

Le projet de mégaporcherie adopté par la MRC l’automne dernier, piloté par Stewart Friesen, de la ferme Éraboeuf au Canton de Valcourt, sera érigé sur la route 222, aux abordsde Maricourt.

Plusieurs citoyens avaient alors exprimé leur désaccord, craignant notamment une baisse de la valeur marchande de leurs résidences et l’impact des installations au niveau des odeurs. La MRC recommandait par la suite l’installation d’un écran brise-odeur, soit des haies brise-vent sur la partie avant des deux bâtiments. M. Friesen a également promis l’installation d’équipements destinés à économiser l’eau.

Pour le processus de consultation publique, il sera possible de faire parvenir des commentaires écrits jusqu’au 14 mai, à maxime.turcotte@val-saint-francois.qc.ca.

Les détails entourant l’inscription à la consultation du 28 avril ont été mentionnés dans l’avis public publié dans notre édition du 14 avril.

Par ailleurs, une lettre signée par des citoyens de la région, exprimant leurs craintes face à ce projet, est publiée en page 12.

 

Luc Cayer

image