28 février 2018
Il donne du sang pour une 100e fois
Un plaisir et un devoir pour Robert Beauchemin
Par: Alain Bérubé
Robert Beauchemin, représentant publicitaire à La Pensée de Bagot, a récemment fait son 100e don de sang lors d’une collecte de Héma-Québec à Valcourt.

Robert Beauchemin, représentant publicitaire à La Pensée de Bagot, a récemment fait son 100e don de sang lors d’une collecte de Héma-Québec à Valcourt.

Pour Robert Beauchemin, donner du sang est à la fois très utile et agréable. Ce Valois âgé de 57 ans et représentant publicitaire à La Pensée de Bagot, qui a atteint récemment le cap des 100 dons, soutient qu’il demeurera encore longtemps fidèle à cette bonne cause.

C’est lors d’une collecte de sang au centre communautaire de Valcourt, le 21 février, que M. Beauchemin a donné du sang pour une 100e fois.

« Seulement 7 % des Canadiens ont 0 négatif comme groupe sanguin, ce qui fait que mon sang est en grande demande et que Héma-Québec me contacte régulièrement pour les collectes de sang en région. Mon groupe est donneur universel, utilisé dans les situations d’urgence, et il arrive que les réserves soient basses, notamment durant les vacances et les Fêtes. Je peux cependant recevoir uniquement du sang O négatif », explique-t-il.

Que ce soit par exemple à Acton Vale, Saint-Hyacinthe, Roxton Pond ou Granby, Robert Beauchemin se fait un devoir de prendre de son temps afin de faire un don de sang.

« Lors de la naissance de ma soeur, il y a eu quelques complications. On a dû lancer un appel à la radio afin de trouver un donneur pour ma mère, qui avait également du sang 0 négatif. Heureusement, le beau-frère de mon père s’est manifesté, pour ainsi sauver à la fois la vie de ma mère et de ma soeur. C’est donc par reconnaissance que je trouve important de faire ma part à mon tour depuis l’âge de 18 ans», relate-t-il.

C’est toujours le sourire aux lèvres que M. Beauchemin participe aux collectes de Héma-Québec. Pour mettre un peu de piquant, il lance même des défis à sa conjointe.

« On calcule le temps que ça nous prend pour donner du sang, pour en faire une compétition amicale. Le perdant doit par exemple laver la vaisselle ou préparer le souper. C’est amusant et motivant à la fois », commente-t-il en souriant.

Robert Beauchemin assure que tant que son état de santé le lui permettra, il continuera de donner du sang. Pour ses efforts, il recevra d’ailleurs une carte Or, en plus d’être invité à une soirée officielle de reconnaissance.

« Je me sens en pleine forme et je prends ce geste très au sérieux, en vérifiant par exemple si rien ne peut m’empêcher de donner du sang. Mon prochain objectif est de me rendre à 125 dons . Pour moi, c’est en quelque sorte donner au suivant », conclut-il.

image