1 août 2019
Hockey féminin
Un nouveau défi pour David Morin
Par: Annie Gagnon

David Morin relèvera un nouveau défi en joignant l’équipe des As de Québec midget AAA féminin.

L’entraîneur-chef David Morin retournera derrière le banc d’une équipe de hockey féminin lors de la prochaine saison de hockey. Celui qui est reconnu pour son travail acharné et sa passion pour ce sport a fait le choix de partager son savoir avec les As de Québec, une équipe féminine midget AAA évoluant dans la Ligue de hockey d’excellence du Québec (LHEQ).

Depuis une douzaine d’années, David Morin a fait sa marque dans le petit monde du hockey féminin au Québec en remportant beaucoup de succès à la tête de diverses formations féminines.

Avec plusieurs championnats àson actif, le Valois s’est forgé une renommée importante prisée par plusieurs organisations.

L’automne dernier, Morin a fait une croix sur le Trackvale d’Acton Vale afin de joindre les rangs des Harfangs de Sherbrooke, l’équipe midget AAA de l’école secondaire Triolet. Même s’il a redressé la barre de la formation sherbrookoise, les dirigeants des Harfangs ne l’ont pas retenu au terme de la saison.

« Je suis fier du travail que j’ai accompli à Sherbrooke, où j’ai créé des liens avec plusieurs joueuses. Personnellement, je trouve que la direction des Harfangs n’a pas agi correctement avec moi, mais j’aime mieux laisser ça derrière moi et me concentrer sur ce que je peux contrôler », affirme-t-il.

C’est donc avec le sentiment du devoir accompli que David Morin tourne son regard vers Québec. Pour avoir été parmi les adversaires des As, il sait très bien que sa nouvelle formation aura les atouts nécessaires pour connaître du succès. L’entraîneur-chef profitera donc des prochains mois pour amener son groupe vers les plus hauts sommets.

« Je ne serai pas différent de l’entraîneur que j’ai toujours été. J’aime enseigner des choses aux filles afin qu’elles progressent et améliorent leur jeu. Il faut être capable de répondre aux diverses situations qui se présentent pendant le match. J’irai donc à Québec avec une attitude positive, prêt à travailler fort pour amener les joueuses à se dépasser tout au long de la saison. J’ai déjà hâte que ça commence», conclut l’entraîneur âgé de 41 ans.

image