30 Décembre 2020
Touchée par une éclosion de COVID-19 en novembre
Un moral à toute épreuve à la Résidence de la Présentation
Par: Alain Bérubé

La Résidence de la Présentation, touchée par une importante éclosion de COVID-19 en novembre, a pu traverser la crise avec l’aide du soutien de son personnel et du CISSS de la Montérégie-Est.

En novembre, l’inquiétude planait à la Résidence de la Présentation alors qu’une éclosion de COVID-19 a affecté de nombreux résidents, quatre d’entre eux ayant perdu la vie à cause du virus. Le propriétaire de l’établissement valois, François Dinel, soutient que dans les circonstances, le personnel en place – avec l’aide du CISSS de la Montérégie-Est – a su garder la tête haute et traverser cette épreuve avec brio.

Publicité
Activer le son

Dans cette résidence de 97 usagers située sur la rue du Marché, une trentaine de résidents ont été touchés par l’éclosion.

« Dans les mois qui ont précédé cette vague, tout se déroulait très bien. Les mesures de prévention et de sécurité à l’endroit des visiteurs étaient même plus sévères qu’ailleurs. Mais malgré toutes les précautions et les équipements de protection, une travailleuse de la santé a bien malgré elle fait entrer le virus dans la résidence. Et le nombrede cas a alors explosé rapidement », explique M. Dinel, qui a lui-même été infecté par la COVID-19.

La résidence s’est retrouvée alors en situation critique selon la liste mise à jour quotidiennement par le gouvernement du Québec.

« Les résidents infectés par le virus ont été transférés vers des unités externes. Quelques membres de notre équipe, également touchés par la COVID-19, ont dû s’isoler. Mais le reste du personnel en place a tenu le fort, sans compter leurs heures, afin de garder le contrôle de la situation. Je suis vraiment privilégié d’avoir des employés aussi dévoués et je suis fier d’eux », déclare François Dinel.

Le propriétaire de la résidence n’hésite pas à louanger le CISSS dela Montérégie-Est pour son appui inconditionnel.

« On entend souvent parler de l’engagement des travailleurs de la santé, mais les employés-cadres du CISSS ont été exceptionnels. Ces gens ont vraiment pris en charge la gestion de l’éclosion sur le terrain, avec des ressources humaines et matérielles. J’ai pu être très bien informé de ce qui se passait grâce à de nombreux appels téléphoniques et vidéoconférences. Nous avons vraiment senti leur soutien tout au long de la crise », confie M. Dinel.

Ce dernier est cependant déçu de la gestion assurée par la santé publique.

« Ces gens ont fait preuve d’un manque de souplesse, nécessaire en temps de crise, se concentrant seulement sur la COVID-19 sans vraiment mettre dans la balance le risque de déconditionnement ou de détresse psychologique de nos résidents. Heureusement, les familles, mes employés ainsi que les travailleuses sociales du CLSC ont offert beaucoup de support », déclare-t-il.

M. Dinel indique que depuis quelques semaines, le moral est à la hausse.

« Aucun cas actif de COVID-19 n’a été recensé depuis trois semaines. Nous continuons bien sûr à imposer les normes d’hygiène et à faire preuve de vigilance, en plus de miser surle dépistage sur une base hebdomadaire. Mais l’ambiance était malgré tout à la fête pour Noël, mes résidents ayant reçu de nombreuses cartes provenant de la communauté, sensibilisée à la situation de nos résidents », atteste-t-il.

François Dinel tient réellement à remercier son équipe en place, en plus de mettre en évidence l’efficacité du CISSS de la Montérégie-Est.

« Trop de gens sous-estiment l’impact de la COVID-19, qui est pourtant beaucoup plus contagieuse que l’influenza. Mais nous avons été encadrés par de véritables professionnels, avec à mes côtés des gens de cœur. Avec la vaccination qui débutera sous peu, l’espoir de revenir à la normale est plus grand. Et d’ici là, on tient bon! », conclut-il.

 

François Dinel

image