24 mars 2021
Prix Gérard-Hamon de Parrainage civique
Un jumelage enrichissant pour deux couples de la région
Par: Alain Bérubé

Les Valois Isabelle Couture et Daniel Bond parrainent depuis trois ans Lorianne et Michael, un jeune couple de la région. Le quatuor a reçu le 3e prix du jury pour le Prix Gérard-Hamon, décerné par le mouvement du Regroupement québécois du parrainage civique.

Depuis 2018, Isabelle Couture et Daniel Bond, un couple valois, réchauffent le cœur d’un jeune couple de la région d’Acton Vale par leur implication au sein de Parrainage civique. Leur complicité a été reconnue par le Prix Gérard-Hamon, dans le cadre de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle qui se termine ce samedi 27 mars.

Publicité
Activer le son

Ce concours honore annuellement des jumelages qui représentent à merveille le mouvement du Regroupement québécois du parrainage civique. Les deux couples ont décroché ensemble la troisième place dans le cadre du prix du jury.

La thématique pour 2021 était « Qu’est-ce qui illustre le mieux votre jumelage? ». Les jumelages qui ont posé leur candidature devaient envoyer une photo et un témoignage sur la relation qu’ils partagent, notamment en temps de pandémie de COVID-19.

Pour M. Bond et Mme Couture, leur première rencontre avec Lorianne et Michael – atteints d’une légère déficience intellectuelle – fut un véritable coup de foudre.

« C’est en voyant des annonces de Parrainage civique dans LA PENSÉE que nous avons pris la décision de faire notre part. En tant que jeunes retraités, on avait davantage de temps disponible. C’est un match parfait depuis le début et le plaisir est toujours au rendez-vous », affirme Isabelle Couture.

Durant un minimum de trois heures par mois, le quatuor participe à plusieurs activités, dont des visites au zoo, des parties de quilles et de mini-golf ou des randonnées de VTT. La musique fait également partie des passions des filleuls de M. Bond et Mme Couture.

« Lorianne et Michael sont très actifs. Ils ont l’âge de nos enfants. Notre famille et nos amis les adorent! Depuis le début de la pandémie, on a dû limiter les rencontres et garder contact par téléphone ou par appels vidéo sur Messenger. Mais en respectant bien sûr les normes sanitaires, on peut tout de même se voir de temps à autres et les recevoir à la maison », souligne Isabelle Couture.

Cette dernière soutient que dans un jumelage, on donne beaucoup… mais on reçoit tout autant.

« Daniel et moi sentons réellement qu’on fait du bien et qu’on rend Lorianne et Michael plus heureux. Mais on apprend tellement beaucoup de ce couple par sa bonté, son sens du dévouement, sa reconnaissance et son émerveillement. J’encourage d’ailleurs les gens qui le peuvent à donner de leur temps à Parrainage civique, un organisme formidable qui fait la différence! », conclut Mme Couture.

Chantal Lavallée, directrice générale de Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains, parle d’un jumelage très harmonieux et inspirant.

« C’est rare que des couples participent à un jumelage, mais ça se déroule vraiment très bien. La complicité est vraiment évidente entre Isabelle, Daniel, Lorianne et Michael », dit-elle.

Mme Lavallée indique que 15 jumelages sont en cours dans la MRC d’Acton.

« C’est vraiment un bon résultat. Mais sept personnes de cette région sont toujours sur la liste d’attente, dont quelques jeunes hommes. Nous sommes toujours à la recherche de parrains et marraines intéressés à créer de belles relations d’amitié et d’entraide, ce qui facilite l’intégration et la participation sociale de leur filleul. C’est une expérience unique et enrichissante », déclare-t-elle.

Pour joindre l’organisme : www.parrainagecivique.org, parrainagecivique@maskatel.net ou 450 774-8758.

image