6 juin 2018
Alain Guilbert était natif d'Acton Vale
Un grand des médias s’éteint
Par: La Pensée de Bagot
Alain Guilbert, photographié au mois d'août 2014 en compagnie de David Johnston, Gouverneur général du Canada, lors de la remise du prix Michener-Baxter à Rideau Hall. (Photothèque Le Courrier)

Alain Guilbert, photographié au mois d'août 2014 en compagnie de David Johnston, Gouverneur général du Canada, lors de la remise du prix Michener-Baxter à Rideau Hall. (Photothèque Le Courrier)

Une figure bien connue et appréciée du journalisme et des communications s’est éteinte subitement le 29 mai. Alain Guilbert, qui a entre autres occupé la direction générale de DBC Communications au début des années 1990, est décédé alors qu’il pratiquait sa grande passion pour la pêche. Il était âgé de 78 ans.

Natif d’Acton Vale, Alain Guilbert a œuvré pendant plus de 45 ans dans le monde du journalisme et des communications où sa vaste expertise était recherchée. Il avait débuté sa carrière au quotidien La Tribune de Sherbrooke en 1959. Il y a occupé diverses fonctions à l’information et de direction, tout comme au journal Le Soleil où il a été rédacteur en chef de 1984 à 1987.

C’est au début des années 1990 qu’il s’était amené à Saint-Hyacinthe sur la recommandation du conseil d’administration de l’entreprise pour prendre en main les destinées de DBC Communications, à la suite du décès du fondateur du groupe de presse régional, Denis Chartier.

« Alain Guilbert avait une grande expérience des médias écrits et il connaissait tout le monde à Saint-Hyacinthe, puisqu’il avait fait ses études classiques au Séminaire à titre de pensionnaire, se souvient Benoit Chartier, fils de Denis Chartier et actuel président et éditeur de DBC Communications. Dès son arrivée, il avait convié tous les intervenants du milieu à prendre un vin de l’amitié avec lui. Il les connaissait tous! Il a dirigé les opérations durant deux ans tout en s’impliquant localement. Il est ensuite demeuré un précieux conseiller vers qui je n’hésitais pas à me tourner au besoin. Il a toujours été très attaché aux journaux de sa région natale. »

C’est d’ailleurs lors du passage d’Alain Guilbert à la direction générale de DBC Communications que l’actuel rédacteur en chef du Courrier de Saint-Hyacinthe, Martin Bourassa, a débuté sa carrière de journaliste à La Pensée de Bagot à Acton Vale.

« Je me souviens comme si c’était hier de notre première rencontre, raconte M. Bourassa. C’était un personnage assez impressionnant. Il avait une voix qui porte et beaucoup d’assurance. Étant un petit gars d’Acton comme lui, il m’avait dit qu’écrire dans le journal que lisait sa mère était un grand privilège et qu’il m’aurait à l’œil. Il a tenu parole, car il a toujours suivi ma carrière avec intérêt. J’en conserve ses bons mots à chaque prix que j’ai remporté au fil des ans et lors de ma nomination comme rédacteur en chef du Courrier au printemps 2004. Il en était bien fier. »

À son départ de Saint-Hyacinthe, M. Guilbert avait accepté la présidence des Publications Transcontinental et la vice-présidence du Groupe Transcontinental deux ans plus tard, avant de terminer sa carrière à la vice-présidence de Postes Canada où il a pris sa retraite en 2005. Pour l’ensemble de sa carrière qui l’a mené à travailler pour des entreprises et des groupes de presse tant nationaux que régionaux ainsi que pour sa contribution à l’égard du journalisme d’intérêt public au Canada, Alain Guilbert avait mérité le prix Michener-Baxter en 2014. Invité à commenter cet honneur dans La Pensée de Bagot, il avait bien humblement résumé sa contribution envers la profession.

« Je suis heureux d’avoir fait carrière en journalisme, car j’ai pu rencontrer des gens formidables, tout en étant utile à la société », disait-il.

M. Guilbert laisse dans le deuil son épouse Céline, ses enfants Alain H. et Anne, ses cinq petits-enfants et de très nombreux proches et amis. Une célébration en sa mémoire se déroulera samedi à Orléans dans la région d’Ottawa.

L’éditeur Benoit Chartier ainsi que toute l’équipe de DBC Commnications tiennent à offrir à la famille Guilbert leurs plus sincères condoléances.

image