17 juillet 2019
Nouvelles expositions de la CSA
Un dernier tour de piste pour Suzanne St-Amour
Par: La Pensée de Bagot

ans l’ordre habituel, on reconnaît la guide-interprète Coralie Dufault et la présidente de la Collection Saint-Amour, Suzanne Saint-Amour. (photo Alain Bérubé | La Pensée de Bagot)

Depuis le 4 juillet et jusqu’au 25 août, la Collection Saint-Amour (CSA) présente deux nouvelles expositions, Touchons du bois! et Patrimoine architectural de la région d’Acton, au Magasin général d’Upton. Après avoir consacré une dizaine d’années à garder vivante la collection de son père, Suzanne Saint-Amour s’apprête à tirer sa révérence.

C’est avec une pointe d’amertume que Mme Saint-Amour a confirmé que ces deux expositions seront ses dernières. « Chaque année, on reçoit beaucoup de visiteurs d’un peu partout, mais on aimerait que les gens du coin viennent davantage voir les expositions. Après tout, on fait ça pour eux et on leur propose de leur faire revivre tout un pan de notre histoire », explique la dame native de Sainte-Christine qui a repris l’impressionnante collection d’objets anciens de son père, Jean-Paul Saint-Amour.

Selon elle, les deux nouvelles expositions s’adressent tout particulièrement aux citoyens de la région. « Touchons du bois! présente des objets de vie de ma famille et de celles qui ont défriché la terre à Sainte-Christine des années 1860 à 1880. On oublie tout le courage et la force que ça a demandé à ces hommes-là qui sont arrivés avec rien du tout à part peut-être quelques outils. C’est un hommage que je fais à ces pionniers en montrant cette collection d’objets usés et marqués par le temps », estime Mme Saint-Amour.

Plus d’une centaine d’outils – tous dotés d’un lien avec le bois, précise-t-ton – sont ainsi présentés dans le cadre de cette exposition. Si la grande majorité des outils proviennent de la CSA, quelques-uns ont été gracieusement prêtés par le Musée d’outils anciens de Saint-Rémi-de-Tingwick. « À peu près tout le monde a de vieux outils dans sa grange ou son grenier. Les gens pensent que ces objets n’ont aucune valeur, mais au contraire, il faut les valoriser », croit-elle.

Pour ajouter au côté ludique de Touchons du bois!, Suzanne St-Amour précise qu’un menuisier a réalisé des assemblages de bois que les visiteurs pourront manipuler et qu’un auteur de la région, Jean-Yves De Grandpré, a écrit une légende spécialement pour l’occasion. Les personnes qui ont assisté à l’inauguration le 5 juillet ont aussi pu profiter du fait que la Cave à bière de Roxton Falls était sur place pour faire déguster des bières dont les noms sont inspirés du bois.

La seconde exposition, Patrimoine architectural de la région d’Acton, présente six types de maisons qu’on retrouve abondamment dans la région valoise ainsi que des éléments d’architecture qui les distingue. « L’exposition présente des panneaux avec des photos et la description de chaque style, mais elle contient également quelques éléments de bâtiments, parfois imposants, trouvés dans la région », précise Mme Saint-Amour.

Dans les deux cas, les expositions sont gratuites et une guide-interprète sera sur place pour accompagner les curieux dans leur visite riche en culture patrimoniale.

« Je tiens à remercier le Magasin général d’Upton qui a gracieusement hébergé les expositions de la Collection Saint-Amour ces dernières années et ses propriétaires pour leur ouverture d’esprit et leur sens de la valeur du patrimoine. Comme il s’agit de mes dernières expositions, j’espère que la population viendra les découvrir en grand nombre, cet été et l’an prochain », poursuit Mme Saint-Amour.

Elle ajoute que le 5 à 7 du patrimoine du 2 août, qui accueillera la conférence Les murs parlent de Raynald Bilodeau, sera aussi le dernier organisé par la CSA.

Vocation muséale

Suzanne Saint-Amour assure toutefois que la collection de 1500 objets ne tombera pas dans l’oubli après la fin des expositions en 2020.

« La collection sera intégrée dans la dimension sociale du futur musée de patrimoine régional qui verra le jour dans les prochaines années à Saint-Hyacinthe. Mon objectif était de ne pas perdre cette collection, alors je peux dire mission accomplie. »

Quant au site web de la Collection Saint-Amour (www.collectionstamour.com), il devrait demeurer à jour pour permettre à tous de continuer d’admirer les expositions de façon virtuelle même après la fin de celles-ci.

D’ici le 25 août, il est encore possible de visiter les expositions les jeudis et vendredis (11 h à 18 h) ainsi que les samedis et dimanches (10 h à 18 h) derrière le Magasin général d’Upton (305, rue Principale). C’est gratuit.

image