24 octobre 2018
Nommé ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation
Un défi très emballant pour André Lamontagne
Par: Alain Bérubé

André Lamontagne a été assermenté la semaine dernière, à l’Asssemblée nationale, en tant que député de Johnson en plus d’être nommé ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation. On le voit ici avec le lieutenant-gouverneur Michel Doyon. En page une, il est entouré du premier ministre François Legault et de Michel Bonsaint, secrétaire général de l’Assemblée nationale. (photo Collection Assemblée nationale du Québec - photographe Claude Mathieu)

Pour son second mandat en tant que député de Johnson, André Lamontagne aura un agenda fort bien rempli. Le nouveau premier ministre du Québec, François Legault, l’a en effet nommé ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

Avec en plus le titre de ministre responsable du Centre-du-Québec, M. Lamontagne affirme être honoré de la confiance accordée par le chef de la Coalition avenir Québec.

« C’est avec enthousiasme que j’accepte ces nouvelles responsabilités. Lors de mon premier mandat de député, j’ai appris beaucoup sur les enjeux agricoles. Je suis prêt à relever ce défi fort emballant », affirme-t-il à La Pensée.

Le successeur de Laurent Lessard à la tête de ce ministère soutient qu’il sera en mode écoute active.

« Les agriculteurs sont des entrepreneurs dynamiques et passionnés et, dans Johnson, il y en a de nombreux exemples. J’ai très hâte de me familiariser davantage avec les dossiers touchant les pêcheries et l’alimentation, deux secteurs importants de l’économie québécoise », déclare M. Lamontagne.

Le député de Johnson mentionne que la gestion de l’offre fera bien sûr partie de ses priorités.

« J’espère pouvoir apporter un bel appui à nos agriculteurs, qui sont dans l’ensemble très inquiets face aux retombées de la nouvelle entente qui nous liera aux États-Unis et au Mexique. Il y a également la réforme de la taxation agricole qui fera partie des principaux dossier à régler », confie André Lamontagne.

Le député de Johnson avoue être très fier de joindre le conseil des ministres.

« J’adore travailler en équipe et ce ministère me permettra de rencontrer plein de gens intéressants à travers la province. Je pourrai ainsi, aux côtés de M. Legault et d’une formidable équipe, servir encore mieux le Québec », conclut-il.

L’Union des producteurs agricoles a félicité, par voie de communiqué, M. Lamontagne pour sa nomination au conseil des ministres.

« M. Lamontagne représente depuis plusieurs années une circonscription à la croisée de la Montérégie et du Centre-du-Québec, deux régions qui réunissent plus du tiers des entreprises agricoles au Québec. Il est donc très familier avec les dossiers agricoles. Nous avons hâte de nous mettre à table avec lui pour discuter de nos propositions. Les attentes sont grandes et nous avons beaucoup de pain sur la planche », a déclaré le président général Marcel Groleau.

image