22 septembre 2021
Un début d’automne bien rempli à la Maison de la culture de Racine
Par: Alain Bérubé

La chorale La Farandole propose une exposition sur son 50e anniversaire. On voit ici quelques membres du comité organisateur de cet événement, soit Marie Bombardier, Léonel Bombardier, Chantal Duplessis et Isabelle Bombardier.

La Maison de la culture de Racine, située dans l’ancien presbytère de cette municipalité, abrite plusieurs événements culturels et historiques durant l’année. L’automne démarre en beauté avec trois expositions temporaires.

Publicité
Activer le son

Jusqu’au 17 octobre, l’exposition Le chemin de fer Orford Mountain dans le Val-Saint-François remonte jusqu’au début du XXe siècle avec plusieurs archives et photos.

« Ce chemin de fer, qui reliait Windsor à Newport au Vermont, a joué un rôle majeur pour les villages qui se retrouvaient sur ce trajet, dont Racine, Valcourt et Lawrenceville, en assurant le transport de voyageurs, de cuivre, d’ardoise et de produits forestiers », mentionne le directeur Marc-André Paré.

Les amateurs d’arts visuels peuvent admirer l’exposition Fusion de Philippe Descôteaux Barrette.

« C’est un jeune artiste né à Racine, qui fait appel à sa grande créativité et à l’utilisation de plusieurs disciplines. Il utilise le découpage, qui lui permet de créer des compositions surréelles qui s’apparentent autant à des créatures animales qu’à des structures végétales », mentionne M. Paré.

L’exposition sur le 50e anniversaire de la chorale La Farandole – en place jusqu’au 10 octobre – attire particulièrement l’attention. Cet organisme dédié au chant choral et à l’expression artistique a été généreux en mettant en valeur plusieurs moments historiques pour cette rétrospective qui porte le nom de L’art de voir grand.

« L’exposition se décline par décennie et par thématique. Il a fallu faire une sélection rigoureuse de photos et de choix déchirants afin de révéler la pérennité de la chorale. Nous avons mis en valeur près d’une vingtaine de costumes et d’artéfacts qui témoignent de quelques-unes des histoires de la chorale », mentionne Marie Bombardier, directrice de la Farandole.

Les expositions permanentes du Musée du presbytère, incluant plusieurs photos d’archives et tableaux généalogiques, ainsi que des outils et appareils datant de 1920 à 1970, demeurent fort appréciées des visiteurs. La bibliothèque libre-service, avec plusieurs livres sur l’art ainsi que des romans, est également disponible sur place durant les week-ends.

« On a en tout plus de 300 artéfacts de tous genres. Nous avons par ailleurs participé aux Journées du patrimoine religieux, les 11 et 12 septembre, avec en plus l’inauguration de nos expositions, qui a permis d’accueillir plusieurs visiteurs. Je suis heureux de constater que nos efforts sont appréciés », conclut M. Paré.

La Maison de la culture est ouverte le samedi de 10 h à midi et de 13 h à 16 h, ainsi que le dimanche de 13 h à 16 h. Elle est située au 348, route de l’Église à Racine. Information : 450 532-4934, maisoncultureracine@gmail.com ou sur Facebook.

 

Marc-André Paré

image