24 avril 2019
Investissement de 2,5 M $ à Wickham
Un centre d’hébergement en campagne pour redonner de l’espoir aux jeunes
Par: Alain Bérubé

Patricia Gazaille et Alexandre St-Laurent Pelletier ouvriront cet été à Wickham Les Portes de Chez-Vous, une ferme maraîchère abritant un centre de réinsertion sociale pour les jeunes.

À la fois un lieu d’accueil, d’écoute et d’accomplissement de soi, le centre d’hébergement Les Portes de Chez-Vous accueillera d’ici septembre, en pleine campagne à Wickham, plusieurs jeunes qui espèrent un avenir plus lumineux.

Un jeune couple, Alexandre St-Laurent Pelletier et Patricia Gazaille, prévoit investir environ 2,5 millions $ – dont 2 millions $ pour la construction – dans cette ferme maraîchère, visant la réinsertion sociale et destinée aux jeunes de 7 ans et plus vivant des difficultés au niveau de la violence et de l’agressivité.

« J’ai moi-même vécu dans des familles d’accueil durant mon enfance. Je m’en suis heureusement bien sortie et, avec ce centre d’hébergement, je souhaite donner au suivant. Nous voulons transmettre des passions et offrir une expérience à la fois unique, concrète et hors du commun », explique Mme Gazaille, une éducatrice spécialisée de carrière.

La fondatrice et directrice des Portes de Chez-Vous croit grandement aux vertus du contact direct avec la nature.

« Nous voulons offrir un certain niveau de confort à nos usagers, afin de leur démontrer ce qu’il peuvent obtenir lorsqu’ils travaillent fort, avec de la motivation. On aura sur place plusieurs animaux sur un immense terrain de 35 acres. Nous cultiverons des légumes et des fruits, en visant l’autosuffisance alimentaire. Plusieurs activités et ateliers permettront aux jeunes de réaliser leur potentiel, retrouver leur estime de soi et acquérir des outils pour affronter le quotidien. Nous voulons faire émerger l’enfant intérieur de chacun, parfois caché bien loin », mentionne-t-elle.

Une récente activité de financement, avec des conférenciers tels l’ex-joueur de football Étienne Boulay et l’humoriste Maxim Martin, a rassemblé 225 personnes à Drummondville.

« Ce fut une belle occasion de faire connaître notre mission. Je compare notre rêve à un Walt Disney de l’agriculture, car on souhaite que les jeunes apprennent des matières académiques avec créativité et plaisir. en plus de reprendre goût à la vie. Notre approche alternative, j’en suis convaincue, transformera les jeunes décrocheurs que nous recevrons en jeunes leaders fiers et positifs. Comme le dit notre slogan, ici on se donnera le droit d’être heureux », conclut-elle.

Le centre d’hébergement est à la recherche de bénévoles pour donner des cours et des ateliers. Plusieurs activités sont prévues: formation artistique (théâtre, danse, vitrail, peinture, sculpture, etc.), des cours de cuisine, des séances de pleine conscience (yoga, méditation, massage, etc.), des visites culturelles, de la zoothérapie, etc.

Information : 819 461-8170, kiwi2009@live.fr ou sur Facebook.

image