15 juillet 2019
Un bon coup de main pour les enfants démunis
Par: Alain Bérubé

Le Centre de bénévolat d’Acton Vale bénéficie d’un coup de main du mouvement philanthropique # PUS CAPABLE #, qui a remis récemment 600 $ à l’organisme. On voit le fondateur du mouvement, Daniel Crites, accompagné de Lysanne Collard et Vicky Beaudoin, respectivement directrice générale et coordonnatrice du volet alimentaire de l’organisme.

Le Centre de bénévolat d’Acton Vale, qui célèbre cette année son 50e anniversaire, continue d’apporter son soutien aux personnes démunies et fragilisées par la vie. Un nouveau mouvement philanthropique vient de lui donner un bon coup de main afin de remplir sa mission.

Daniel Crites, d’Upton, a joint récemment le Centre de bénévolat d’Acton Vale afin de faire sa part. Le fondateur du mouvement #PUS CAPABLE#, basé sur le respect des individus, a commencé en juin à distribuer des t-shirts afin d’amasser des fonds pour l’organisme, en plus d’appuyer la campagne « Pour une pomme… », qui vise l’achat de fruits et de légumes pour le service de dépannage alimentaire.

« Je suis heureux qu’on puisse ainsi aider le service de dépannage alimentaire afin que les enfants puissent se nourrir convenablement à l’école. Il faut donner à son prochain et viser l’épanouissement des êtres humains. Je suis fier d’en avoir fait un choix de vie », explique-t-il.

Les t-shirts au nom du mouvement #PUS CAPABLE# sont gratuits, mais les gens sont invités à faire une contribution volontaire qui sera remise au Centre de bénévolat. Par ailleurs, des petites banques ont été distribuées dans deux commerces d’Acton Vale, soit la pharmacie Uniprix et le IGA d’Acton Vale, ainsi qu’au Marché Bonichoix d’Upton.

Un premier versement de 600 $, provenant des contributions volontaires pour les t-shirts, a déjà été effectué, ce qui ravit Vicky Beaudoin, coordonnatrice du volet alimentaire du Centre de bénévolat d’Acton Vale.

« Cette campagne de financement nous aidera à répondre à une demande importante. On souhaite amasser au moins 3000 $ dans les prochains mois. Ce cadeau tombe très bien, alors qu’on célèbre nos 50 ans et tant mieux si la population appuie encore plus nos efforts », dit-elle.

M. Crites espère aider éventuellement d’autres organismes et établissements de la région.

« Avec notre page Facebook, on rejoint de plus en plus de gens. Ça permet d’aider entre autres l’école de la Croisée, à Upton. Le nom de notre mouvement reflète notre déception face à la société actuelle mais avec davantage de gestes de générosité, on peut tourner la page et embellir notre monde », conclut-il.

image