18 mai 2022
Projet de transbordement de propane à Acton Vale
Trackvale a confiance au processus réglementaire en cours
Par: Alain Bérubé

L’entreprise valoise Trackvale, qui espère pouvoir opérer une station mobile de transbordement de propane sur une portion de chemin de fer située à même les installations actuelles, affirme avoir confiance au processus réglementaire en cours.

Publicité
Activer le son

« Nous comprenons parfaitement que dans notre dossier, certains éléments, comme l’élaboration d’un règlement de modification de zonage et la détermination précise des zones concernées par notre projet, requièrent une expertise pointue et, qu’en conséquence, engendrent des délais. Nous sommes convaincus que les élus d’Acton Vale sont de bonne foi et qu’ils ne ménagent aucun effort afin de fournir toute l’information pertinente, autant à notre entreprise qu’à tous les citoyens, et ce, dans les meilleurs délais. Pour notre part, nous continuerons d’offrir notre pleine collaboration à la Ville », affirme Yannick Charlebois, directeur des opérations chez Trackvale.

M. Charlebois mentionne qu’il a prisacte des commentaires émis par plusieurs citoyens. L’entreprise a d’ailleurs tenu il y a quelques semaines une séance d’informations, en compagnie d’experts sur place.

« Nous continuons notre travail à cet égard et nous espérons être en mesure de dévoiler, dans les prochaines semaines, une série d’engagements visant à répondre à certains des commentaires exprimés par les citoyens et à bonifier davantage notre projet, notamment en matière de sécurité, de reddition de comptes et de retombées économiques. Nous sommes à l’écoute », affirme M. Charlebois.

Lors de l’assemblée municipale de lundi, Jessyca Lacasse, porte-parole des citoyens opposés au projet, a réitéré que c’est l’endroit potentiel du site – et non pas l’entreprise comme tel – qui sème l’inquiétude.

« Le ton a changé et notre conseil semble agacé de se faire talonner! Il semble que le fait de déterminer une zone de droit de vote est une procédure compliquée », a-t-elle mentionné sur la page Facebook « Ensemble disons non contre le propane »,

Mme Lacasse continue de demander aux citoyens opposés au projet de se mobiliser, déçue que la pétition déposée au conseil municipal ne soit pas prise davantage en considération.

« Nous avons besoin de vous et surtout dans le cas où il y aurait un référendum. Ensemble, nous pouvons faire changer les choses! », dit-elle.

Transbordement :Trackvale dément certaines rumeurs

Mme Lacasse a laissé entendre, lors de l’assemblée municipale du 2 mai, que Trackvale a procédé à des activités de transbordement sur son site. Elle a d’ailleurs remis des documents au conseil de ville afin de prouver le tout.

Trackvale a démenti ces allégations catégoriquement, déplorant que les gens sont induits en erreur et que ça ne fait pas progresser le débat.

« Aucune activité de transbordement de propane n’a lieu à l’heure actuelle et n’a jamais eu lieu dans le passé sur notre site », soutient M. Charlebois. ajoutant que les photos déposées illustrent entre autres des wagons-citernes contenant du latex et un dépoussiéreur.

image