5 avril 2018
Stage de soccer en France
Toute une expérience pour deux joueurs valois
Par: Annie Gagnon
Benjamin Morin et Justin Vincelette ont adoré leur expérience française. Ils posent avec trois entraîneurs français de Passion Foot qui les ont accueillis lors de leur séjour.

Benjamin Morin et Justin Vincelette ont adoré leur expérience française. Ils posent avec trois entraîneurs français de Passion Foot qui les ont accueillis lors de leur séjour.

Deux jeunes joueurs de soccer d’Acton Vale ont vécu une expérience mémorable au cours de la semaine de relâche, en se retrouvant en France pour pratiquer le soccer et visiter plusieurs lieux mythiques. Benjamin Morin et Justin Vincelette, qui s’alignent avec le FC de Saint-Hyacinthe dans la catégorie U-13 M AA, ont pu exercer leur passion contre des équipes françaises en plus d’assister à un match de Ligue 1.

C’est avec beaucoup de fébrilité que le groupe de jeunes joueurs, accompagnés de parents, ont pris le départ afin de se rendre sur le « vieux continent ».

Au menu de cette semaine de rêve, des entraînements de soccer au centre Yerville ainsi qu’avec les jeunes joueurs de SM Caen, une équipe de Ligue 1, des joutes face au FC Dieppe et Bois Guillaume Fusc d’Harry, et des visites de la tour d’Eiffel, du débarquement de Normandie, du Mont St-Michel et de quelques stades.

« J’ai aimé visiter le Mont St-Michel, où il y avait une vue impressionnante. J’ai aussi apprécié les pratiques sur le terrain avec les entraîneurs français. Nous étions de bonne humeur, mais sérieux en même temps. L’accueil des équipes contre qui nous avons joué me laisse aussi de bons souvenirs, tout comme l’endroit où nous étions hébergés à Yerville. On a passé neuf merveilleuses journées sans nous ennuyer », a commenté Benjamin Morin.

Matchs hors-concours

Malgré l’avancée du soccer en sol québécois, les Français baignent dans cette discipline depuis plusieurs années et les férus de ce sport peuvent sauter sur le terrain quotidiennement. Les nombreuses heures passées sur le terrain les amènent à développer leurs aptitudes beaucoup plus tôt que peuvent le faire les Québécois.

« Les Français ont beaucoup de technique, mais nous arrivions tout de même à jouer des matchs assez égaux. De plus, au-delà du soccer, ce voyage nous a fait voir beaucoup de choses et nous avons beaucoup appris sur leur culture. Je souhaite revivre un voyage de ce genre puisque j’ai beaucoup apprécié mon expérience », commente Justin Vincelette.

image