23 mai 2018
Relais pour la vie ce vendredi à Acton Vale
Suzie Guilmain, une survivante qui inspire son entourage
Par: Alain Bérubé
Suzie Guilmain

Suzie Guilmain

Lorsque Suzie Guilmain a appris, en 2000, qu’elle était atteinte d’un cancer du sein, ce fut bien sûr un grand choc. Mais 18 ans plus tard, cette survivante profite pleinement de chaque moment de bonheur et invite la population à encourager les participants au Relais pour la vie de la MRC d’Acton, ce vendredi 25 mai au Parc Donald-Martin d’Acton Vale.

Mme Guilmain se souvient très bien de son état d’esprit lorsque le médecin lui a confirmé qu’elle avait le cancer du sein. Âgée de 33 ans et alors mère d’un garçon de 9 ans et d’une fille de 4 ans, elle affirme que tout s’effondrait littéralement autour d’elle et de sa famille.

« Je me suis couchée en boule et j’ai pleuré mon désespoir. Le seul réconfort qui venait à moi était ma petite fille qui ne comprenais pas ce qui se passait, mais qui voulait me consoler en me donnant son ourson en peluche. J’ai rarement autant pleuré de toute ma vie! », relate-t-elle avec émotion.

Suzie Guilmain a toutefois décidé se battre, sachant fort bien que les chances de survivre étaient de 50 %. « C’était comme jouer à pile ou face. J’étais bien jeune pour être atteint du cancer, mais c’est génétique. Deux cousines sont mortes de cette maladie, mais je n’ai pas baissé les bras », allègue-t-elle.

Mme Guilmain a dû s’absenter de son emploi chez AirBoss pour se concentrer, durant un an, sur sa guérison.

« J’ai dû prendre plusieurs rendez-vous médicaux et passer à travers toutes les étapes: opération, convalescence, traitements de chimiothérapie, anxiété, acception… en plus d’avoir perdu l’appétit, ma féminité, mes cheveux et mon autonomie. Heureusement, grâce à ma famille et mes amis, je m’en suis bien sortie », confie-t-elle.

Suzie Guilmain aime bien parler de la période « après-cancer », où l’émerveillement et la gratitude ont pris peu à peu beaucoup de place dans sa vie.

« Chaque petit bonheur quotidien me comble de bonheur. C’est vraiment une seconde chance pour moi », résume-t-elle.

Mme Guilmain est très reconnaissante face au soutien de la Société canadienne du cancer, notamment par le biais du programme « Belle et bien dans sa peau ».

« L’argent versé au Relais pour la vie est vraiment utile. En plus de donner un bon coup de main aux gens atteints du cancer, les dons obtenus contribuent à faire avancer la recherche. Il ne faut jamais perdre espoir. On doit réaliser qu’une épreuve, c’est aussi l’occasion de grandir et d’aller chercher en soi une force et un courage qu’on ne soupçonnait pas », conclut-elle.

Une belle soirée en vue

Caroline Richard, agente de développement et responsable de l’activité, promet une magnifique soirée pour le Relais pour la vie tenu vendredi, à Acton Vale.

« Nous aurons au moins 16 équipes inscrites, ce qui est plus élevé que l’an dernier. L’animation sera remplie de belles surprises, dont quelques artistes de la région, et plusieurs moments encore plus émouvants. Nous invitons la population à venir marcher avec nous et à célébrer la vie », lance-t-elle.

Un souper spaghetti bénéfice aura lieu sur le site même du Relais pour la vie, dès 17 h. Il est encore temps de s’inscrire comme participant ou de manifester son intérêt comme bénévole. Information: Caroline Richard, 1 877 222-1665, 450 773-1003 ou caroline.richard@quebec.cancer.ca.

image