19 mai 2021
Enseignant à l’Odyssée de Valcourt
Stéphane Bernier, rassembleur et investi auprès des jeunes
Par: Annie Gagnon

Enseignant en éducation physique à l’école de l’Odyssée de Valcourt, Stéphane Bernier salue la résilience et la compréhensionde ses étudiants.

Enseignant en éducation physique depuis 28 ans, dont 17 dans les murs de l’école secondaire l’Odyssée de Valcourt, la réputation de Stéphane Bernier n’est plus à faire! Celui qui prêche par l’exemple en amenant ses élèves à se dépasser a de belles valeurs, dont celle de former des adultes équilibrés et passionnés. Pour l’enseignant, le sport et les saines habitudes de vie sont plus qu’un travail. C’est un mode de vie.

Publicité
Activer le son

Rassembleur, Stéphane Bernier a une excellente réputation auprès de la population valcourtoise et de ses élèves.

Depuis fort longtemps, le sportif dépasse largement les limites que lui exige son statut d’enseignant, en entreprenant 1001 projets avec ses étudiants. Par exemple, le coach Bernier est derrière l’engouement de l’Odyssée pour le Grand défi Pierre Lavoie, un défi qu’il lance annuellement à ses élèves qui se dépassent pour atteindre les objectifs fixés.

« Je crois que ma principale force est de développer de bons liens avec mes élèves. J’ai parfois l’impression qu’ils font certaines tâches, comme la course, pour me faire plaisir. Mon objectif, lorsque j’accueille ces jeunes, c’est de les amener à développer de saines habitudes de vie et, surtout, de les aider à trouver un équilibre dans tout ce qu’ils font. Ils adhèrent bien aux projets qu’on leur propose comme le Défi Pierre Lavoie, le bénévolat au Tournoi pee-wee, bantam et midget de Valcourt ou les projets environnementaux du programme Carboneutre », explique-t-il.

Activités en temps de pandémie

Toujours à l’affût des développements en ce qui concerne la pandémie avec l’intention avouée de reprendre le sport interscolaire, l’enseignant tire profit de chaque ouverture qui lui est donnée pour remettre ses équipes en fonction.

Les athlètes de basketball, de volleyball et de badminton ont ainsi pu renouer avec leur discipline pour une courte période en mars, alors que les athlètes du cheerleading, un sport de grande proximité, n’ont pu reprendre leur saison.

Malgré les embûches, Stéphane invite ses étudiants et le reste de la population à ne pas baisser les bras et à trouver des moyens pour bouger afin de garder la forme physique et mentale.

« On doit renouer avec des sports extérieurs qui se pratiquent en individuel. C’est garant d’un bon équilibre avec toutes les restrictions qui nous sont imposées. Que ce soit le patin à roues alignées, la planche à roulettes, le vélo, le ski ou tout simplement la marche, l’important, c’est de bouger et dei bien s’oxygéner! »

Pour conclure, l’enseignant n’a que de bons mots pour ses élèves.

« Nos adolescents ont une très bonne capacité de résilience. Ils s’adaptent constamment et sont compréhensifs même s’ils ont dû renoncer à la majorité des activités plaisantes à l’école, en plus de suivre leurs cours en ligne. Grâce à leur bonne humeur, ils m’ont aidé à passer au travers de cette année plutôt singulière. Je les félicite et les remercie », conclut l’entraîneur.

image