10 octobre 2018
Légalisation prochaine du cannabis
Rien de prévu à court terme dans la MRC d’Acton
Par: La Pensée de Bagot

Malgré sa légalisation prochaine, la question de la consommation de cannabis demeure controversée au Québec. (photo Getty Images)

Le compte à rebours tire à sa fin : dans une semaine jour pour jour, le cannabis sera légal partout à travers le Canada. En vue de cette légalisation, plus d’une trentaine de municipalités à travers le Québec, dont Granby, ont adopté une réglementation pour interdire sa consommation dans les lieux publics. Dans l’immédiat, Acton Vale et la MRC d’Acton ne prévoient pas suivre le mouvement.

Joint au téléphone, le maire valois Éric Charbonneau a assuré que « rien n’est prévu pour l’instant » à Acton Vale. Les consommateurs devront donc suivre les restrictions prévues par le gouvernement provincial, soient les mêmes que pour la cigarette et les vapoteuses.

M. Charbonneau s’est montré sceptique face à la ligne dure que préconisent certaines municipalités, qui risquent d’avoir de la difficulté à appliquer. « Ça ne servirait à rien de mettre un règlement plus sévère comme à Granby si on ne peut pas l’appliquer! », estime-t-il. Selon lui, des discussions auront lieu au niveau de la MRC dans les prochains mois pour décider de l’approche à préconiser face à cette nouvelle réalité.
Il ne serait toutefois pas impossible que la révision prochaine du règlement général G-100 des différentes municipalités de la MRC puisse intégrer des limitations quant à la consommation de cannabis, a commenté Julie Gagné, directrice générale de Roxton Falls. Ceci étant dit, aucune discussion entre les différentes municipalités n’est encore au programme sur cet enjeu.

La ligne dure à Valcourt?

Le maire de Valcourt, Rénald Chênevert, prévient que sa Ville ainsi que la MRC du Val-Saint-François devraient très prochainement entrer en discussion pour adopter une position commune sur le cannabis. « Le but est d’uniformiser autant que possible la réglementation de la MRC et on aimerait bien inclure aussi d’autres MRC environnantes », poursuit-il.

Il faudra « peser les pour et les contre », mais M. Chênevert sent que la tendance penche vers la ligne dure. « Beaucoup de municipalités vont dans cette direction. Je pense que c’est vers ça qu’on se dirigera aussi à la fin des discussions. » Leur position devrait se préciser d’ici la fin du mois.

Rappelons que le cannabis sera légal dès le 17 octobre pour toute personne de 18 ans et plus, bien que le nouveau parti au pouvoir, la Coalition avenir Québec, considère de hausser l’âge de la légalité à 21 ans. En vue de cette légalisation, la Sûreté du Québec a mis sur pied le programme ACCES Cannabis pour lutter activement contre la contrebande. On annonce l’arrivée de 54 nouveaux policiers qui interviendront sur l’ensemble du territoire québécois. À l’heure actuelle, il est impossible de savoir combien seront affectés dans la région.

image