16 octobre 2019
Pour ses frais de fonctionnement
Québec verse 400 000 $ au Musée de l’ingéniosité J. Armand Bombardier
Par: Alain Bérubé

Le Musée de l’ingéniosité J. Armand Bombardier vient d’obtenir une aide financière de 400 000 $ de Québec pour défrayer ses frais de fonctionnement et poursuivre sa mission avec encore plus d’efficacité. (photo Musée de l’ingéniosité J. Armand Bombardier)

Afin de soutenir la mission et la poursuite des activités du Musée de l’ingéniosité J. Armand Bombardier, le gouvernement du Québec consent une aide financière de 400 000 $.

Ce montant provient du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC). C’est la première fois depuis son ouverture, en 1971, que le musée situé à Valcourt obtient un soutien gouvernemental pour ses frais de fonctionnement.

« Depuis que le ministère de la Culture et des Communications nous a accordé l’agrément, une attestation de qualité pour les institutions muséales québécoises, le Musée devient éligible pour une telle aide financière. C’est bien sûr un montant très significatif, mais également un appui qui représente une grande source de fierté et le reflet de l’appréciation de notre implication dans la communauté », commente la directrice Carol Pauzé.

Le Musée souhaite, dans sa mission, contribuer largement à l’éducation scientifique des jeunes, à l’éveil de talents et de vocations professionnelles ainsi qu’au développement et à la préservation du patrimoine industriel.

« Nous voulons le plus possible faire rayonner la culture scientifique et technique du Québec, en plus de perpétuer l’histoire industrielle du Québec et la fierté associée au célèbre inventeur Joseph-Armand Bombardier », souligne Mme Pauzé.

Depuis sa réouverture, le nombre de visiteurs au Musée est en hausse. Pour l’année financière 2018-2019, on dénombre plus de 33 000 visiteurs.

« L’équipe travaille très fort pour en arriver à de tels résultats. Et notre exposition itinérante sur le biomimétisme et le transport a récemment attiré 55 000 visiteurs à Prince George, en Colombie-Britannique. Avec en plus la popularité grandissante de notre Fab Lib, le Musée vit vraiment une belle progression. Et c’est loin d’être fini! », conclut Mme Pauzé.

image