30 juin 2021
Entreprise valoise
Québec accorde une aide de 300 000 $ à Aliments St-Germain
Par: Alain Bérubé

Le gouvernement du Québec a consenti une aide financière de 300 000 $ à Aliments St-Germain. De gauche à droite : Marjolaine Gagné, directrice régionale adjointe au MAPAQ Montérégie, Amélie St-Germain, copropriétaire et directrice générale de l’entreprise, et André Lamontagne, député de Johnson et ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

Après avoir reçu en mai une contribution remboursable de 225 000 $ de Développement économique Canada, Aliments St-Germain obtient un autre bon coup de main afin de poursuivre son développement. L’entreprise située dans le parc industriel d’Acton Vale a en effet obtenu une aide financière de 300 000 $ du gouvernement du Québec.

Publicité
Activer le son

L’entreprise familiale, spécialisée dans la transformation, la distribution et la vente de produits de noix et arachides ainsi que de confiseries, investira la moitié de ce montant dans l’automatisation de ses procédés d’emballage afin d’optimiser sa productivité.

L’autre partie de cette aide financière servira à implanter les normes de qualité GFSI (Initiative mondiale de sécurité alimentaire). Le projet représente un investissement total de plus de 765 000 $.

« Le secteur de la transformation alimentaire occupe le premier rang des secteurs manufacturiers. Et il faut trouver des solutions face à la pénurie de main-d’œuvre. Je suis très heureux de constater que le projet d’Aliments St-Germain aura de belles retombées, avec la mise en place d’un système de contrôle de la qualité qui augmentera sa compétitivité », affirme André Lamontagne, député de Johnson, qui occupe également le poste de ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ).

La copropriétaire et directrice générale Amélie St-Germain affirme que ce montant permettra d’accélérer les démarches en cours.

« Avec en plus la contribution d’Ottawa, ce sera encore plus facile d’avoir accès à de nouveaux marchés. Nous pourrons ainsi augmenter de manière importante notre productivité et assurer la pérennité de l’entreprise », déclare-t-elle.

image