3 août 2022
Quand le travail forme la jeunesse
Par: Sarah Villemaire

Photothèque| La Pensée ©

Photothèque| La Pensée ©

Le travail bat son plein pour 18 étudiants qui participent activement à la dixième édition du Trio Étudiant Desjardins pour l’emploi. Présenté par le Carrefour Jeunesse-emploi de Johnson, en partenariat avec la Caisse Desjardins de la Vallée d’Acton et des municipalités de la MRC d’Acton, ce projet offre une porte d’entrée aux participants qui souhaitent se familiariser avec le marché du travail.

Publicité
Activer le son

Les opportunités ne manquent pas pour les jeunes travailleurs s’étant inscrits à ce programme estival. Encore une fois cette année, deux volets sont offerts aux participants, soit celui de l’«apprenti-stage» et l’«expérience travail-été». Le premier volet permet aux jeunes âgés de 14 et 16 ans de vivre une première expérience de travail en effectuant un stage de 80 heures au sein d’un organisme à but non lucratif. Des bourses de 600 $ seront d’ailleurs remises lors du Gala du mérite étudiant à chaque personne ayant complété leur stage.

De son côté, le second volet s’adresse aux étudiants de 15 à 21 ans qui souhaitent prêter main-forte, à temps partiel, à des entreprises et des organismes de la région. Une subvention salariale de deux dollars de l’heure est remise aux employeurs participants afin de financer une partie du salaire de chaque apprenti employé. Pour Julie Gosselin, conseillère en emploi pour le Carrefour Jeunesse-emploi du comté de Johnson, ce projet semble être, une fois de plus, bénéfique pour les jeunes ayant soif de travail et de défis. « Cette dixième édition se passe bien. Pour la plupart d’entre eux, c’est une première expérience de travail apportant quelques ajustements à faire en cours de route, mais on est là pour les guider. C’est toujours satisfaisant de recevoir de bons commentaires de la part des entreprises. Ça met aussi en confiance le jeune qui voudra peut-être poursuivre son expérience au sein de cette équipe », souligne-t-elle.

Les jeunes à la rescousse

Comparativement aux précédentes années, la période d’inscription pour ce programme a été quelque peu chamboulée en raison de la pénurie de main-d’œuvre. Bien que ce programme soit populaire auprès des jeunes, certains d’entre eux ont laissé leur place à d’autres s’étant trouvé un boulot étudiant pour l’été.

De plus, les jeunes candidats ont été nombreux à répondre à l’appel. « On a reçu des inscriptions venant de jeunes de 10 ans, mais on trouvait que c’était un peu trop tôt pour eux de s’embarquer dans un horaire de travail. On veut qu’ils profitent pleinement de leur jeunesse. Somme toute, ça démontre que les jeunes sont vraiment motivés à travailler. C’est impressionnant de voir que si jeunes, ils veulent s’impliquer dans la société », conclut Mme Gosselin.

image