22 juin 2022
Projet de station de propane à Acton Vale : une assemblée d’information ce soir
Par: La Pensée de Bagot

La Ville d’Acton Vale tiendra ce soir, à 19 h à la salle du conseil de l’hôtel de ville (entrée sur la rue Cushing), une soirée de consultation sur le projet de station mobile de transbordement de propane sur une portion du chemin de fer, sur le site de Trackvale.

Publicité
Activer le son

Les citoyens pourront par la suite faire une demande de référendum d’ici le 14 juillet, à 16 h 30.

Trackvale a fait parvenir à LA PENSÉE une série d’engagements pour renforcer la confiance de la population :
– Aucune hausse assumée par les citoyens à proximité pour les assurances-habitation;
– Mesures additionnelles pour maximiser la sécurité des opérations;
– Favoriser le bon voisinage
– Comité de vigilance pour monitoire les activités de transbordement
– Montant de 50 000 $ sur cinq ans réinvestis dans des projets structurants pour la communauté.

« Chez Trackvale, nous favorisons une approche basée sur le respect, la transparence et l’écoute dans nos relations avec les citoyennes et les citoyens d’Acton Vale. Je crois que les engagements que nous prenons aujourd’hui, qui apportent des réponses à des enjeux soulevés au cours des dernières semaines, le reflètent bien. Nous allons continuer d’informer les citoyens, de prêter une oreille attentive à leurs commentaires et d’apporter des réponses à leurs préoccupations, avant, pendant et après la réalisation de notre projet. C’est notre responsabilité », soutient Yannick Charlebois, directeur des opérations de Trackvale.

Le groupe de citoyens contre le projet de Trackvale – qui a notamment une page Facebook pour s’exprimer sur le sujet – lance un appel aux gens qui veulent faire connaître leurs opinions.

« J’invite tous les citoyens et citoyennes de Acton Vale à assister a l’assemblée publique car je crois que vous tous avez droit de parole. Un projet comme celui-ci se doit d’être connu par la population. Il doit être expliqué et compris de par son ampleur » affirme la porte-parole Jessyca Lacasse.

image