19 août 2020
Fermé à la circulation depuis 2016
Pont du 5e Rang à Saint-Théodore: un peu d’espoir à l’horizon
Par: Alain Bérubé

Le pont du 5e Rang, qui enjambe la rivière Le Renne à Saint-Théodore-d’Acton, est fermé depuis plus de quatre ans. Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports franchira une nouvelle étape cet automne, avec la préparation des plans et devis définitifs.

Fermé à la circulation depuis mars 2016, le pont du 5e Rang, à Saint-Théodore, représente une grande source de frustration pour plusieurs citoyens de la région. Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports laisse présager un peu d’espoir, alors qu’une étape importante se réalisera cet automne.

Publicité
Activer le son

Ce pont, qui enjambe la rivière Le Renne, a été fermé sur une base préventive. Le ministère soutenait, en 2016, que c’était nécessaire « afin d’assurer la sécurité des usagers de la route et de l’intégrité de l’infrastructure ».

La conseillère en communications Dominique Gosselin indique quela structure, construite en 1914, a atteint sa durée de vie utile. L’étendue des dommages, l’âge avancé du pont et le type de construction rendaient les inspections et l’entretien plus complexes. La structure du nouveau pont sera élargie à deux voies de circulation.

« Conscient des désagréments occasionnés par la mise en place du chemin de détour, le Ministère a enclenché le processus de planification des travaux immédiatement après la fermeture du pont. Il faut toutefois savoir qu’un tel projet nécessite une préparation minutieuse et la réalisation d’étapes essentielles qui demandent du temps. La réalisation des travaux est notamment tributaire du déplacement de services publics et de l’obtention des autorisations environnementales », ajoute Mme Gosselin.
La porte-parole du Ministère soutient que le ministère travaille actuellement à la préparation des plans et devis préliminaires.

« La préparation des plans etdevis définitifs est, quant à elle, prévuepour cet automne. À cette étape-ci, ilest encore trop tôt pour déterminer l’échéancier précis. L’année des travaux sera connue lors du dévoilement d’une prochaine programmation des investissements de la région de la Montérégie; le projet ne figure actuellement pas dans la liste des investissements 2020-2022 », déclare-t-elle.

Mme Gosselin indique par ailleurs que la Municipalité de Saint-Théodore-d’Acton sera avisée des étapes charnières à venir, précisant que des échanges ont eu lieu lors des développements au fil des ans.

« Les citoyens peuvent être assurés que le Ministère les informera au moment opportun », conclut-elle.

Déception

Le maire de Saint-Théodore-d’Acton, Guy Bond, fait valoir qu’il y a quatre ans, le Ministère avançait la possibilité de voir les travaux de construction être effectués vers 2020.

« Depuis, le projet est toujours repoussé et là, nous venons d’apprendre que le projet est encore à l’étape de la planification et qu’il n’est pas encore inscrit à leur programmation. C’est très décevant de toujours voir le projet repoussé et surtout, que la Municipalité n’en soit pas tenue régulièrement au courant », exprime-t-il.

M. Bond allègue que les propriétaires des fermes avoisinantes doivent effectuer un long détour avec leurs machineries.

« Il y a beaucoup d’enjeux liés à la fermeture, dont le déneigement, la circulation des ambulances et l’accès aux terres des agriculteurs du secteur. Nous comprenons la frustration des citoyens et la Municipalité fera son possible afin d’avoir un suivi sur les échéanciers », dit-il.

Dans une lettre acheminée au ministre des Transports, François Bonnardel, – et publiée dans LA PENSÉE en mai -, Roger Berthiaume, un citoyen de Saint-Théodore-d’Acton, a manifesté son désarroi.

« Au moment où le gouvernement s’apprête à investir des sommes considérables pour aider à relancer l’économie, il nous semble que la réfection de ce pont devrait apparaître comme une priorité absolue et qu’il faudrait de toute urgence devancer l’échéancier des travaux prévus », écrivait-il.

image