1 avril 2020
Comment calculer votre montant d’assurance habitation
Par: La Pensée de Bagot

Le montant que vous payez pour votre assurance n’est pas le synonyme de votre évaluation foncière

L’évaluation foncière est une méthode employée pour déterminer la valeur d’un immeuble. Il faut toutefois faire la distinction entre la valeur marchande de l’immeuble, son coût de construction ou de reconstruction et son évaluation municipale. Pour déterminer votre montant d’assurance habitation, seul le coût de reconstruction sera utilisé par votre compagnie d’assurance. Découvrez pourquoi.

Publicité
Activer le son

À quoi sert l’évaluation municipale?

D’entrée de jeu, sachez que l’évaluation municipale n’est pas utilisée en assurance, sauf pour de rares cas spéciaux. Établie par votre municipalité, elle est un type d’évaluation foncière qui sert à calculer l’impôt foncier. Contrairement à la valeur marchande, qui n’est que le prix de votre bien sur le marché, elle détermine le coût des taxes en se basant sur le lieu de résidence précis, le quartier ou la zone, les dimensions de votre propriété et le type de matériaux utilisés pour la construction. Selon le législateur, la valeur foncière se base sur la valeur réelle de l’immeuble évalué. Puisque l’évaluateur municipal prend en compte divers facteurs d’évaluation, notamment la superficie du terrain, les dimensions du bâtiment, ses caractéristiques physiques et le nombre d’années qu’il paraît avoir (âge apparent), on peut en conclure que les critères d’évaluation sont variables.

Mentionnons que les données utilisées pour l’évaluation municipale se rapprochent de celles qui servent à définir le coût de reconstruction. Le service d’évaluation des agglomérations municipales s’appuie sur les caractéristiques physiques des propriétés et analyse le marché des secteurs ainsi que certaines données économiques. Il a ensuite recours à des méthodes d’évaluation reconnues.

Pourquoi votre assureur n’utilise-t-il pas l’évaluation municipale de votre maison?

Alors, pourquoi n’est-elle pas utilisée par votre assureur afin de fixer la valeur de votre bâtiment pour votre assurance habitation? Parce que l’évaluation municipale a trois rôles précis qui ne sont pas liés à l’assurance :

  • Renseigner pour la fixation de la taxe foncière
  • Garantir une accessibilité des informations fiscales
  • Faciliter la comparaison entre les taxes des contribuables

En somme, l’évaluation municipale est utilisée par les municipalités dans un but fiscal. Pour établir votre montant d’assurance habitation, vous devez consulter votre représentant en assurance.

Comment mieux déterminer votre montant d’assurance habitation?

L’assurance habitation couvre la maison ainsi que tous vos biens. Le montant d’assurance habitation dépend alors autant des biens que vous devez protéger que du coût de reconstruction (remplacement) de votre maison. Pour établir le montant d’assurance nécessaire, vous devez fournir à votre compagnie d’assurance les informations utiles pour évaluer votre maison. Bien que l’inventaire de vos biens ne soit pas obligatoire, il est fortement recommandé pour évaluer vos biens et vous facilitera la vie en cas de sinistre.

1. Faites l’inventaire de vos biens

Plusieurs astuces peuvent vous aider à faire l’inventaire de vos biens meubles. Cet inventaire pourra vous être utile à différents moments. Vous devez suivre les méthodes qui conviennent et vous y mettre à temps.

Comment inventorier vos biens meubles?

Pour faire l’inventaire de vos biens meubles, vous pouvez vous servir d’un carnet et d’un stylo. La méthode la plus simple consiste à passer dans chacune des pièces de votre maison et à dresser votre liste. En établissant l’inventaire de cette façon, vous êtes sûr de ne pas oublier de biens. Vous pourrez procéder de cette manière en établissant des secteurs dans chaque pièce et en y allant bien par bien.

La deuxième méthode, la plus complexe, consiste à établir, de mémoire, tous les biens que vous considérez être les plus précieux. Vous pourrez ensuite passer dans chaque pièce pour vérifier si cette liste comprend tous les biens qui vous semblent importants. Elle ne prend alors pas en compte les biens de moindre valeur. L’inconvénient de cette méthode réside dans le fait que vous pouvez omettre certains biens importants et que vous pouvez négliger beaucoup de biens qu’il aurait pu être intéressant de protéger.

En dehors de ces méthodes de base, vous pouvez ajouter des photos des différents biens et procéder à la création d’un catalogue plus détaillé. Il existe plusieurs applications mobiles qui peuvent aussi vous aider à établir la liste de vos biens. Ces applications vous faciliteront la tâche, mais il faut aussi savoir le faire au bon moment.

Quand faire l’inventaire de vos biens?

L’inventaire des biens sert à ne pas perdre de vue les biens détériorés. Une liste est alors nécessaire pour témoigner de l’existence et de l’état des biens. N’oubliez pas de conserver vos factures. Cela peut vous éviter bien des tracas lorsque vous aurez à déclarer un sinistre.

Vous pouvez faire l’inventaire de vos biens à chaque nouvel achat. En procédant ainsi et en gardant cette habitude, vous actualiserez votre liste chaque fois que ce sera nécessaire. Vous pouvez aussi mettre à jour votre liste après une période fixe. Dans ce cas, vous pourrez refaire l’inventaire, pièce par pièce, chaque année.

Il faut rappeler qu’après un sinistre, il est difficile de déterminer l’étendue des dégâts en se servant de sa seule mémoire. En établissant un inventaire après un sinistre, vous pourrez comparer les résultats et établir une liste des biens détruits ou endommagés. L’inventaire des biens peut aussi être fait avant un déménagement.

Un déménagement implique le déplacement de tous les biens d’une résidence à une autre. Si vous souhaitez déménager, vous devez vous préparer à l’éventualité de bris de vos biens meubles. Un inventaire, effectué avant et après l’emballage et le transport des biens, pourra vous aider à établir la liste complète de tous les biens qui nécessiteraient une réparation par l’assurance habitation.

2. Évaluez votre maison

Après l’inventaire des biens que vous comptez protéger, vous devez évaluer la maison. Cette évaluation se fait grâce à la détermination du coût de reconstruction de votre maison. Ce coût peut à son tour être déterminé au moyen de plusieurs données. On parle donc d’une évaluation du coût de réparation ou de reconstruction réalisée par un évaluateur agréé.

Quel est le prix de reconstruction de votre habitation?

En souscrivant votre assurance auprès d’une bonne compagnie d’assurance, il vous sera facile de définir le montant de votre assurance habitation. En l’absence d’une évaluation faite par un professionnel, un représentant en assurance pourra vous aider à déterminer le coût de réparation ou reconstruction de votre propriété grâce à un guide reconnu dans le domaine.

  • La taille de la propriété

En plus du coût de la maison, il faut prendre en compte la taille de la maison. La valeur de la maison peut augmenter avec le temps. Sa taille peut aussi varier si vous avez fait des rénovations ou des constructions supplémentaires. Si les pièces sont nombreuses et s’il y a des dépendances, le prix de reconstruction pourra varier.

  • Le nombre de salles d’eau

L’assurance habitation comprend aussi l’assurance dégât des eaux. Cette couverture est souvent négligée, mais elle protège contre la plus grande cause de sinistre au Canada. Plus vous avez de salles de bain et de salles d’eau, plus vous avez de canalisations. L’état de vos installations sera alors considéré.

  • Les matériaux utilisés

Il s’agit de définir l’éventualité de la reconstruction de vos biens. Cela suppose que moins vous courez le risque d’avoir un sinistre, moins la somme sera élevée. Dès lors, en cas de sinistre, la fiabilité de vos matériaux entrera en ligne de compte. Le matériau de votre toiture, votre revêtement extérieur et les finitions seront considérés. Plus le matériau est cher, plus le coût sera élevé.

  • Le coût des démarches administratives

La réparation d’une demeure implique des frais administratifs, ce qui veut dire que les montants relatifs aux permis, à l’établissement des plans et aux taxes de la maison sont pris en compte.

Tous ces montants pourront servir à l’assureur pour déterminer combien vont coûter les réparations éventuelles de votre demeure en cas de sinistre. À ces différents prix s’ajouteront des frais annexes que vous devrez prévoir.

Quels sont les autres coûts à considérer?

En dehors de ces différentes valeurs, vous devez tenir compte d’autres notions, à savoir :

  • L’inflation

L’inflation est à la base de la différence entre le prix de construction de votre maison et le prix de sa reconstruction. Elle fait augmenter le coût des matériaux et de la main-d’œuvre. Elle est la raison pour laquelle le coût de construction n’est pas le type d’évaluation foncière utilisé par les assureurs.

  • Les frais de préparation de terrain et de démolition

Avant de réparer une maison détruite ou une partie de la maison, il faut procéder à la démolition de la partie encore encombrante. Cette démolition aura un coût que prévoit l’assurance habitation. Cette assurance considère aussi les frais de préparation du terrain et de nettoyage qui sont liés la reconstruction.

  • Le délai de reconstruction

Il est évident qu’un travail urgent coûtera plus cher qu’un travail qui ne l’est pas. Si le sinistre vous empêche d’habiter chez vous, le temps accordé pour reconstruire sera très court. Il faudra jouer avec les caprices de la météo et l’accessibilité de la maison.

Pour calculer le montant de votre assurance habitation, vous devez procéder à une évaluation, mais aussi à l’inventaire de vos biens meubles. L’évaluation, qui pourra se faire avec l’aide de votre représentant en assurance, sera établie sur la base du coût de reconstruction de votre immeuble et non sur l’évaluation municipale, laquelle n’est utilisée que dans un but fiscal.

image