30 septembre 2020
Bilan annuel
Mission élargie et record d’investissement pour la SADC
Par: Alain Bérubé

La Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) Saint-Hyacinthe-Acton a présenté, le 22 septembre, son assemblée générale annuelle sur la plateforme ZOOM, vu la crise sanitaire qui continue de sévir. On voit ici, à gauche, le conseiller principal Patrick Bessette ainsi qu’Éric Thibodeau et Philippe Picard, respectivement directeur général et président de l’organisme.

C’est par le biais de la plateforme ZOOM, une décision motivée par la crise sanitaire actuelle, que la SADC Saint-Hyacinthe-Acton a tenu son assemblée générale annuelle le 22 septembre. Le bilan qui couvre la dernière année financière, entre le 1er avril 2019 et le 31 mars 2020, est encore une fois très positif, avec notamment un élargissement du territoire de l’organisme.

Publicité
Activer le son

La SADC officialisait en août 2019 sa nouvelle entente de cinq ans avec Développement économique Canada, avec une enveloppe totale de plus de 2,5 millions $. Elle avait annoncé, deux mois plus tôt, que son territoire s’étendra dorénavant à l’ensemble de la MRC des Maskoutains – dont la ville de Saint-Hyacinthe -, en plus de couvrir comme auparavant la MRC d’Acton, pour un total de 25 municipalités et plus de 100 000 habitants. Le nom « SADC de la région d’Acton » a bien sûr été modifié afin de refléter cette nouvelle mission.

« Nous étions déjà présents dans six municipalités de la MRC des Maskoutains. ce qui a facilité l’intégration de ce nouveau territoire. L’accueil a été au-delà de nos espérances et les intervenants économiques ont bien compris que notre offre de services complète bien ce qui est déjà en place. Il y a encore du développement à faire et c’est vraiment un beau défi à relever. Notre équipe est capable de répondre à la demande et je suis confiant qu’on ira chercher prochainement davantage de parts de marché dans cette MRC », commente le directeur général Éric Thibodeau.

La SADC a par ailleurs battu encore une fois son propre record au niveau des investissements, avec 2,3 M$ contre 2,1 M $ l’année précédente.

« En plus de l’ajout de municipalités de la MRC des Maskoutains, on constate le maintien de la forte demande pour nos financements dans la MRC d’Acton. On a pu créer 49 emplois et en consolider 152 autres », mentionne M. Thibodeau.

Le directeur général de la SADC est fier d’ajouter que le portefeuille de placements du Fonds d’investissement jeunesse était établi au 31 mars à 1 021 000 $, avec 67 prêts consentis à 51 entreprises.

Le président Philippe Picard a rendu hommage au personnel et aux administrateurs de la SADC, qui, selon lui, sont des modèles de dévouement et d’engagement dans la communauté.

« La pandémie de COVID-19 nous force à nous ajuster constamment. On ne peut pas prédire les impacts réels sur la santé financière des entreprises de la région. Mais nos gens d’affaires sont capables de bien rebondir. Il y a une belle mobilisation qui nous donne de l’espoir et, de notre côté, on ne compte pas nos heures, car on souhaite contribuer à la relance. Nous sommes constamment à la recherche de solutions », dit-il.

Les administrateurs bénévolesont consacré 487 heures aux activités de l’organisme. « Leur connaissance du milieu et leur champ d’expertise sont vraiment précieux et aident la SADC à remplir sa mission », soutient M. Picard.

Le nouveau conseil d’administration est formé de Philippe Picard, Benoit Touchette, Pierre Thibault, Robin Nadeau, Sylvain Jolicoeur, Alain Roy, François St-Amant, Marie-Ève Archambault et Jean-Yan Law-Kam, ce dernier remplaçant Jean-Marc Ménard, qui quitte après 13 ans d’implication à la SADC.

image