20 décembre 2018
Mission accomplie pour Vocation en Art
Par: Alain Bérubé

L’édition 2018 de Vocation en Art a couronné ses gagnants lors de la soirée de clôture du 13 décembre. On voit ici les lauréats Sylvie Desbois, Émilie Gosselin, Judith Van Neste, Carolyne Robertson (responsable du projet), Amanda Giguère-Boileau et Mathieu Picard.

L’édition 2018 de l’exposition Vocation en Art a encore une fois permis à des artistes amateurs et semi-professionnels d’exposer leurs œuvres, durant six semaines, dans les locaux du Carrefour jeunesse-emploi comté de Johnson à Acton Vale.

Lors de la soirée de clôture tenue le 13 décembre, cinq des huit participants ont reçu des prix dans le cadre du volet concours. Pour plusieurs d’entre eux, c’était une première exposition de leurs œuvres à vie.

Guy Litalien, porte-parole du jury de sélection, souligne que la qualité et la diversité étaient au rendez-vous.

« Nous avons débattu pendant plus de deux heures et demie, en analysant les œuvres sous plusieurs angles. Les critères du concours étaient l’originalité – que tous les participants avaient haut la main -, la maîtrise du médium et la composition. Ces œuvres sont uniques, touchantes et invitantes à regarder », affirme-t-il.

Carolyne Robertson, responsable du projet Vocation en Art, a grandement apprécié le résultat final.

« C’est important d’encourager nos artistes, qui sont ainsi encore plus motivés à nous montrer leurs œuvres et à exprimer leur talent », a-t-elle déclaré.

Dans la catégorie « Prix du jury », les lauréats sont Mathieu Picard (14-24 ans) avec « Dark Shadow », ainsi que Sylvie Desbois et Émilie Gosselin (36 ans et plus), couronnées exæequo avec respectivement « Émotion » et « Lièvre d’Amérique ».

Pour les Coups de cœur du public, Amanda Giguère-Boileau (14-24 ans) avec « Hibou et plume » et Judith Van Neste (36 ans et plus) avec « La Révérence » sont les vainqueures.

Mme Robertson tient à remercier tous les participants, les gens qui ont voté pour les prix du public ainsi que le jury composé des artistes Guy Litalien, Jacinthe Labrecque, Françoise Bombardier et Catherine Plante.

image