30 août 2018
Sports équestres
Megan Auclair prendra part aux Jeux Caballista
Par: Annie Gagnon

Megan Auclair, 14 ans, défendra les couleurs de l’Estrie lors des Jeux Callibasta de Bromont.

Originaire de Saint-Théodore d’Acton, Megan Auclair s’illustre en sports équestres. La jeune cavalière de 14 ans, qui pratique l’équitation depuis 10 ans, vivra une nouvelle expérience au cours des prochains jours, alors qu’elle participera aux Jeux Callabista, une compétition d’envergure provinciale rassemblant les meilleurs cavaliers du Québec.

La dernière année n’a pas été des plus faciles pour Megan. Un changement d’écurie et d’entraîneur ainsi qu’une fracture de la jambe ont compromis la saison de l’adolescente qui a été tenue à l’écart des paddocks pendant quelques mois. Megan a tout de même su tirer profit de cette situation pour observer les juments et trouver celle qui allait devenir sa partenaire.

« L’hiver dernier, j’entraînais un poney pour une autre cavalière et je suis tombée. Je me suis fracturée la jambe. J’ai cru que cet accident me ferait manquer ma saison, mais non. Je suis de retour en selle depuis le mois d’avril et même si parfois, j’ai un peu de douleur, c’est tolérable. J’ai tout de même observé les juments de ma nouvelle écurie, l’écurie Sansoucy de Saint-Joachim-de-Shefford et j’ai vraiment eu un coup de cœur pour Bellissima. Elle a de très belles pattes blanches et une liste (marque verticale au milieu de la tête) comme j’aime », mentionne-t-elle.

Une autre qualité qu’apprécie la cavalière est le caractère de sa jument. De bien la maîtriser et de la mener où elle veut apportent un sentiment de bien-être à Megan qui apprécie énormément toutes ses sorties avec Bellissima. Les deux partenaires ont d’ailleurs excellé lors des différentes compétitions auxquelles elles ont participé, en cumulant plusieurs podiums en Chasse-enfant (le cheval est jugé pour sa beauté, sa technique et son allure), en Junior B (la cavalière est jugée pour sa technique, sa posture et le contrôle de sa monture) et en Médaillés (le cheval et sa cavalière sont tous deux jugés. Ils effectuent un parcours de saut plus complexe et un parcours plat avec tous les concurrents).

« Bellissima a du caractère. Elle est à l’écoute de ce que je lui demande, mais elle peut être difficile à faire avancer. C’est donc un défi pour moi de bien la mener pour ne pas que les juges perçoivent ce trait de caractère. Il y a beaucoup de cavaliers qui aiment mieux les chevaux dociles, mais pour ma part, j’aime bien le caractère de Bellissima. On forme une équipe d’enfer », explique Megan.

Jeux Callabista

Du 21 au 23 septembre, Caballista sera l’hôte des Jeux équestres du Québec, dans l’enceinte du Parc équestre olympique de Bromont. Cet événement, organisé et régi par Cheval Québec, mettra en vedette près de 350 cavaliers, les meilleurs de chacune des associations affiliées à Cheval Québec, provenant de neuf régions. Les participants s’affronteront en chasse, équitation, dressage, épreuves combinées et saut d’obstacles. La délégation qui amassera le plus de points se verra déclarée championne des Jeux.

« C’est une première expérience pour moi. Je sais que les meilleures cavalières du Québec seront présentes, mais j’espère bien me classer dans le top 3. Cependant, je ne veux pas me mettre de pression supplémentaire, alors je ferai de mon mieux sans me stresser », conclut-elle.

image