5 mai 2021
Elle célébrait ses 100 ans lundi
Marie-Anne Berthiaume, une belle histoire d’amour avec Sainte-Christine
Par: Alain Bérubé

Marie-Anne Berthiaume, qui a célébré ses 100 ans lundi, a marqué l’histoire de Sainte-Christine par sa grande générosité.

Âgée de 100 ans depuis lundi, Marie-Anne Berthiaume a marqué de belle manière la communauté de Sainte-Christine. C’est avec générosité et passion qu’elle a partagé son amour pour la vie.

Publicité
Activer le son

Native de Saint-Valérien-de-Milton, Mme Berthiaume a quitté South Roxton, en compagnie de son conjoint Georges Lapointe, afin de cultiver une petite terre avec un modeste troupeau de vaches. Avec le temps, elle a su véritablement faire sa place.

Elle a ouvert un magasin de vêtements, dans la résidence familiale située en face de l’église, afin de pouvoir compter sur un revenu supplémentaire. Mais son grand cœur s’est rapidement manifesté, mentionne son gendre Serge Deshaies.

« Mme Berthiaume laissait sa marchandise au prix coûtant pour les familles défavorisées. Elle a également, entre autres, aidé les religieuses pour leur lavage, gardé des enfants afin de donner un répit aux familles de la paroisse et préparé des dîners chauds pour des enfants qui fréquentaient l’école. En plus, elle aimait accueillir les gens chez elle, que ce soit pour un lunch avec le curé, pour voir sa parenté et ses connaissances ou pour jouer aux cartes après le souper », raconte-t-il.

Marie-Anne Berthiaume était également reconnue pour son « pouce vert », faisant pousser de nombreuses fleurs en plus de cultiver des légumes dans son immense jardin, vendus ensuite à prix dérisoire ou donnésà ses visiteurs. Elle s’est également occupée de fleurir le devant de l’église.

« C’était également une artisane de talent. Ses œuvres étaient vendues à un prix vraiment très bas. On l’a aussi vu comme vendeuse de billets pour plusieurs organismes », mentionne M. Deshaies.

Ce dernier qualifie sa belle-mère de femme exceptionnelle.

« Elle est toujours très active et, jusqu’à l’an dernier, elle demeurait encore seule dans sa belle maison. Mme Berthiaume tricote encore plusieurs heures par jour et adore écouter les nouvelles à la télévision. C’est une femme débrouillarde et forte, qui a su traverser plusieurs épreuves, dont des tragédies touchant ses proches, grâce à sa foi en Dieu. Elle a été très présente pour son entourage et sa famille, formée de quatre enfants, 15 petits-enfants, 30 arrière-petits-enfants et deux arrière-arrière-petits-enfants. Je suis vraiment choyé de la connaître, car elle a aidé et inspiré tant de monde! », conclut M. Deshaies.

image